L’APHPBM lance une application mobile pour identifier les endroits accessibles

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
L’APHPBM lance une application mobile pour identifier les endroits accessibles
Le lancement de l’application s’est fait au Vignoble de la Bauge, à Brigham. (Photo : L'Avenir et des Rivières - Xavier Demers)

ACCESSIBILITÉ. L’Association des personnes handicapées physiques de Brome-Missisquoi (APHPBM) a dévoilé mercredi sa nouvelle application mobile, AccèsFacile, qui permet d’identifier les endroits accessibles sous différentes catégories sur une carte. Selon l’Association, il s’agit d’une première application du genre au pays.

«Avec ce bel outil qu’on vient de révolutionner, on ne règlera pas tous nos problèmes, mais avec quelques clics, on pourra savoir si l’endroit où on va est accessible, a déclaré la présidente de l’APHPBM, Frances Champigny. On s’est donné un mandat en 2008 qu’on voulait rendre l’accessibilité universelle dans toute la MRC. On vient donner un autre outil de promotion.»

L’APHPBM célèbre cette année le dixième anniversaire de campagne d’accessibilité universelle.

«Dix ans plus tard, on a demandé à des étudiants de l’Université de Montréal de créer une nouvelle campagne d’accessibilité universelle, a relaté Richard Leclerc de Publici-Terre. L’équipe, qui était composée de Maxime Aubé, de Pauline Ajzenberg et Myriam Ingrassia, a non seulement eu l’idée de la campagne, mais «également de créer une application.»

J’ai eu l’idée, avec mon équipe, de créer une application mobile, parce qu’on s’est dit qu’il n’y avait pas de répertoire pour les personnes à mobilité réduite, a ajouté Maxime Aubé. Par le fait que l’application, c’est quelque chose de gratuit, d’accessible et en phase avec notre époque d’aujourd’hui, je me suis dit que ce serait une très bonne idée.»

L’application a été conçue par la firme Osedea, qui a, entre autres, travaillé sur l’application Ça va où? de Recyc-Québec.

«On était vraiment enchantés quand Frances nous a présenté le projet, a indiqué le président d’Osedea, Martin Coulombe. Nous-mêmes, au bureau, on a une équipe dédiée à la diversité et l’inclusivité. Quand on a entendu parler du projet, ça cadrait dans nos valeurs d’entreprise. On était très contents de participer à ce projet.»

L’athlète paralympique bromontois, Philippe Bédard, qui a pris part aux Jeux paralympiques de Londres et de Rio, était ravi de l’application.

«Je trouve ça formidable, a-t-il affirmé. J’ai voyagé beaucoup avec le tennis. Je peux vous dire qu’une application comme celle-là, ç’aurait été vraiment pratique pour moi, non seulement pour la planification de voyage pour les restaurants, mais aussi pour les lieux publics et les lieux historiques. Je trouve que c’est vraiment une innovation et si ça peut se répéter dans d’autres régions, d’autres pays, ça va rendre la vie plus facile pour les personnes à mobilité réduite.»

Jointe à Québec par Skype, la députée de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, a souligné l’avantage qu’une telle application pourrait avoir pour la région.

«Ça donne des ressources et des moyens aux personnes à mobilité réduite, a-t-elle expliqué. C’est une excellente façon de sortir de l’isolement. Je suis convaincue que dans plein de situations, par peur de déception ou de se buter devant un escalier ou des portes closes, des personnes à mobilité réduite ne sortiront pas de leur maison. C’est une façon aussi de faire valoir la beauté de notre territoire parce qu’il y a plein de personnes qui vont venir dans Brome-Missisquoi pour pouvoir bénéficier des attraits, des services et des commerces qu’on a.»

L’ancien maire de Cowansville, Arthur Fauteux, a profité de l’événement pour encenser le travail de l’APHPBM pour la région.

«Quand il y a un orage, il y a deux groupes: il y a un groupe qui attend que l’orage passe et l’autre qui apprend à danser sous la pluie. Et vous autres, vous avez appris à danser sous la pluie. C’est tout à votre honneur», a-t-il imagé.

Le prototype de l’application est disponible sur iOS et Android. L’APHPBM demande à la population de la tester et de lui faire parvenir ses commentaires.

L’application permet de situer quels endroits sont accessibles pour les personnes à mobilité réduite selon différentes catégories. (Capture d’écran: AccèsFacile)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des