Le centre-ville de Bedford plus vivant que jamais!

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Le centre-ville de Bedford plus vivant que jamais!
Louis et Rémy Beaudry, de la Boulangerie Saint-Armand. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

AFFAIRES. Le centre-ville de Bedford connaît une belle effervescence avec l’implantation de nouveaux établissements commerciaux et la relocalisation de certaines places d’affaires existantes.

Les propriétaires du Resto L’Interlude, du Pub Le Belvédère, de Capeline & Chocolat, de Crème & Moustache, de Fleuriste Marie Bertrand et de la Clinique vétérinaire Bedford ont donné le ton au cours des dernières années et leur dynamisme a fini par inspirer d’autres commerçants.

Les consommateurs de Bedford et des environs ont notamment accès depuis jeudi dernier à une épicerie écologique zéro déchet, Vrac dans l’sac, propriété des sœurs Barbara et Dominique Martel. La nouvelle entreprise, d’une superficie de 1100 pi2, occupe le local contigu aux bureaux du courtier immobilier Re/Max. On y trouve un vaste assortiment de produits destinés à l’alimentation humaine et aux soins corporels.

Boulangerie

La Boulangerie Saint-Armand a par ailleurs ouvert un comptoir de vente, le 1er avril dernier, à l’autre bout de la rue Principale, porte voisine de Capeline & Chocolat. Il s’agit d’une entreprise familiale mise sur pied par Louis Beaudry et ses deux fils, Rémy et François.

«Nous avons suivi notre cours en même temps, tous les trois, en 2011, à l’école de boulangerie de Montréal-Nord avant de partir en affaires à Saint-Armand l’année suivante», précise le paternel.

L’établissement propose une belle variété de pains, croissants, bagels et viennoiseries frais du jour et 100 % naturels. Il dispose également d’une pizza mobile pour les partys en tous genres et prévoit aménager, à moyen terme, une terrasse-bistro avec la complicité de la boutique voisine», indique Rémy Beaudry.

Chocolaterie

En affaires depuis 2014, la propriétaire de Capeline & Chocolat, Isabelle Parent, a quitté son petit local de 450 pi2 l’automne dernier pour emménager à l’ancienne adresse de L’Interlude.

La chocolatière a triplé la superficie de son établissement et dispose maintenant de tout l’espace nécessaire pour la fabrication de produits fins (chocolats, pralines, capelines, ganaches, caramels, bonbons, café, café glacé.

Mme Parent a récemment développé des bouchées de chocolat fin en guise de produit de financement pour la banque alimentaire du Centre d’action bénévole de Bedford et environs (CABBE).

«Nous avons pris entente avec le CABBE pour une période d’un an. Tous les profits sont remis à l’organisme», signale Mme Parent.

Crèmerie et tatouage

Jessica Boudreau, propriétaire de l’érablière Au fil du temps, à Saint-Ignace-de-Stanbridge, a repris les commandes de la crèmerie implantée par Kateri Charbonneau, voilà déjà quelques années sur la rue Principale, en y ajoutant les produits de l’érable comme spécialité.

L’entreprise Crème et érable propose des glaces, gelatos, sorbets et autres sucreries que les clients peuvent consommer, de mai à octobre, sur une petite terrasse prévue à cet effet.

Au sous-sol du salon de coiffure de Christine Bergeron, situé porte voisine de la crèmerie, on retrouve par ailleurs le Studio Firenze, un atelier de tatouage ouvert en septembre dernier. La propriétaire, Pamela Galipeau, détient un DEC en arts plastiques du cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu et touche à tous les styles. Une autre tatoueuse, Melia Galipeau, fait également équipe avec elle.

«La plupart de nos clients ont la piqûre après un premier tatouage et reviennent nous voir», indique celle qui pratique le métier depuis sept ans.

Fabrication bière et vin

Chez Paul Eau Pot-de-vin, une boutique libre-service spécialisée dans la vente d’eau et d’équipement destiné à la fabrication du vin et de la bière, devrait par ailleurs ouvrir ses portes le 2 juillet au 17 de la rue Du Pont, porte voisine du garage André Choquette.

Les propriétaires, Raymond Ashby et Tina Paré, habitent Farnham et souhaitaient se rapprocher de leur lieu de résidence tout en poursuivant leurs activités commerciales dans une localité qui leur est familière. Ces derniers ont donc choisi de fermer leur boutique de la rue Saint-Jacques à Saint-Jean-sur-Richelieu pour se concentrer sur Bedford.

«Le nom de notre boutique fait référence à Paul Paré, le père de Tina», signale M. Ashby.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des