Bedford: l’épicerie Vrac dans l’sac commence à faire sa place

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Bedford: l’épicerie Vrac dans l’sac commence à faire sa place
Les sœurs Dominique et Barbara Martel estiment que leur établissement vient combler un manque dans la région de Bedford. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

ALIMENTATION. Accessible aux consommateurs depuis la mi-juin, l’épicerie écologique zéro déchet Vrac dans l’sac a été le théâtre d’une inauguration officielle, hier soir, en présence de nombreux clients, élus municipaux et représentants de la communauté d’affaires de Bedford.

«Même si l’épicerie est ouverte depuis moins d’un mois, nous avons déjà un bon achalandage. Les gens viennent de partout et apprécient notamment que notre établissement soit ouvert le dimanche. C’est parfois la seule journée dont certaines personnes disposent pour faire leurs courses», signale la copropriétaire, Barbara Martel.

L’autre propriétaire, Dominique Martel, est également satisfaite de la réponse du grand public. «J’ai hâte de voir les résultats sur une année et pour chacune des saisons», indique-t-elle.

Zéro déchet

Vrac dans l’sac inc. occupera un local de 1100 pi2, rue Principale à Bedford, porte voisine du courtier immobilier Re/Max. Les propriétaires de l’épicerie ont signé un bail de location de trois ans à la fin janvier.

L’établissement propose un vaste assortiment de produits en vrac destinés à l’alimentation humaine et aux soins corporels. «Nous avons déjà ajouté une quinzaine de nouveaux produits à la suggestion de certains de nos clients», précise Barbara Martel.

Sensibles au sort de la planète et au gaspillage des ressources, les propriétaires ont notamment utilisé du bois et des matériaux recyclés pour la confection des étalages de l’épicerie.  Les deux femmes privilégient également le recours à des fournisseurs locaux, histoire d’éliminer les gaz à effet de serre attribuables au transport des produits sur de longues distances.

«Comme les produits ne seront pas préemballés, nous invitons nos clients à apporter leurs sacs et contenants, à utiliser une pelle par produit et à nous la remettre après usage. Cette façon de faire permet d’éviter la contamination des aliments et de prévenir les réactions allergiques», explique Dominique Martel.

Selon cette dernière, les clients profitent de leur première visite pour se familiariser avec la formule du vrac et reviennent par la suite avec leurs propres contenants.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des