Farnham: Cannara Biotech prévoit entre cinq et six récoltes par an

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Farnham: Cannara Biotech prévoit entre cinq et six récoltes par an
Le directeur des opérations, Barry Laxer, s’est dit agréablement surpris de l’intérêt démontré par les citoyens lors du salon de l'emploi du 10 septembre dernier. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

CULTURE. L’entreprise Cannara Biotech, de Farnham, estime être en mesure de produire 15 000 kilos de cannabis lors de la phase 1 et atteindre son objectif de 100 000 kilos d’ici 2022 (phase 3), au rythme de cinq ou six récoltes par an. Ce scénario est cependant sujet à l’obtention du permis de Santé Canada.

«On doit prévoir de 12 à 14 semaines pour la floraison (de la graine au produit final), deux semaines de séchage et une dernière semaine pour le trimming et l’emballage», résume le directeur des opérations, Barry Laxer.

Selon François Giasson, directeur du développement régional, les 18 salles de floraison se videront à tour de rôle au rythme de deux par semaine pour ensuite faire place à un nouveau cycle de production.

L’entreprise prévoit commencer la culture sur une base expérimentale dès que Santé Canada lui donnera le feu vert.

«Ça va nous prendre six mois avant d’atteindre la pleine production», indique M.Giasson.

Cannara Biotech développe présentement un portefeuille de sept marques couvrant de nombreuses catégories: produits alimentaires, récréatifs, médicinaux, pharmaceutiques et pour animaux de compagnie.

Même si l’usage récréatif du cannabis constituera à lui seul une bonne source de revenus – tout spécialement durant les premières années suivant sa légalisation – ses applications médicales semblent particulièrement prometteuses.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des