Farnham: nouvelle ressource pour les aînés isolés ou vulnérables

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Farnham: nouvelle ressource pour les aînés isolés ou vulnérables
L’intervenant Dany Beauregard (à droite), que l’on aperçoit ici aux côtés de Jean Valiquette et de Marie-Josée St-Aubin, codirecteurs du CAB de Farnham, a travaillé pour l’organisme Le Phare source d’entraide pendant cinq ans. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

COMMUNAUTÉ. Le Centre d’action bénévole (CAB) de Farnham a décidé d’élargir son mandat en offrant un nouveau service d’aide aux aînés isolés ou vulnérables.

Le nouvel intervenant, Dany Beauregard, qui fait déjà de l’animation dans les résidences pour personnes âgées de Farnham depuis trois ans, agira comme agent de liaison et personne-ressource auprès des aînés vivant dans la solitude ou présentant des signes de vulnérabilité.

«Je vais être là pour les aider, les accompagner et les guider vers les ressources existantes. Les services destinés aux aînés sont souvent méconnus et parfois sous-utilisés. Ce sera précisément mon rôle de les diriger au bon endroit», signale M. Beauregard.

Le nouvel intervenant devra d’abord se faire connaître auprès de sa clientèle cible et identifier les personnes âgées autonomes ou en perte d’autonomie ayant besoin d’un coup de pouce ou d’une oreille attentive.

«Les gens ne doivent pas hésiter à m’appeler sur mon cellulaire (579-488-2779) ou à me joindre par courriel (itmav.farnham@gmail.com). Ils peuvent également passer s’informer au centre d’action bénévole», précise-t-il.

Les personnes désirant faire appel aux services de M. Beauregard ou lui référer un proche sont priées de noter que tous les dossiers seront traités dans la plus stricte confidentialité.

Absence de subvention

La directrice générale du CAB de Farnham, Marie-Josée St-Aubin, signale que la présence d’un intervenant auprès des aînés répond à un véritable besoin.

«On dénombre actuellement 150 intervenants comme Dany dans l’ensemble du Québec. Bedford, Sutton et Cowansville avaient déjà le leur, mais Farnham n’en avait pas», explique-t-elle.

Le CAB de Farnham a tenté d’obtenir une subvention du ministère de la Famille pour la création d’un tel poste, mais a été refusé à deux reprises, en 2017 d’abord, puis en 2018.

«Le Centre a finalement décidé d’embaucher M. Beauregard sur une base de dix heures/semaine et de payer son salaire à même les surplus de la Friperie, un comptoir familial spécialisé dans la vente de vêtements et accessoires usagés», indique Jean Valiquette, qui partage la direction générale avec Mme St-Aubin depuis quelques semaines.

Le CAB entend soumettre une nouvelle demande subvention afin de pouvoir embaucher un deuxième intervenant – une femme de préférence – pour desservir la clientèle âgée d’Ange-Gardien, Sainte-Sabine et Sainte-Brigide-d’Iberville.

«À l’heure actuelle, on n’a pas les fonds nécessaires pour payer un deuxième salaire ni pour augmenter le nombre d’heures de travail de Dany», signale Mme St-Aubin.

Il convient de préciser que le salaire des intervenants auprès des aînés œuvrant dans les localités de Bedford, Sutton et Cowansville est subventionné par le ministère de la Famille.

«Le nouveau service offert aux aînés vulnérables de Farnham est là pour rester. Quand on crée un poste comme celui-là, ça suscite des attentes et il devient difficile de tout arrêter», ajoute M. Valiquette.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des