Les Mayas n’ont plus de secrets pour les étudiants de l’école JJB

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Les Mayas n’ont plus de secrets pour les étudiants de l’école JJB
Les maquettes des étudiants du PEI donnent un bon aperçu des pyramides érigées par les Mayas voilà plusieurs milliers d'années. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

ÉDUCATION. Une soixantaine d’étudiants de l’école Jean-Jacques-Bertrand (JJB) ont effectué une recherche approfondie sur les Mayas, le mois dernier, dans le cadre du Programme d’éducation internationale (PEI).

«Les élèves n’ont pas reçu d’enseignement en classe. Les informations qu’ils ont recueillies sur cette ancienne civilisation d’Amérique centrale sont le fruit d’un travail de recherche sur Internet et dans des livres d’histoire», précise l’enseignant François Desrochers.

Ce type d’apprentissage n’est pas nouveau en soi et fait ses preuves à l’école secondaire de Farnham depuis près de deux décennies.

«La formule reste essentiellement la même, mais le thème historique change chaque année», ajoute M. Desrochers.

Les jeunes participants travaillent en petits groupes et sont mis à contribution pour la réalisation de décors, maquettes, saynètes, numéros de danse et de musique traditionnelle.

Les efforts profitent non seulement aux étudiants ayant collaboré au projet, mais également à de nombreux visiteurs.

«L’exposition est accessible aux parents, frères et soeurs des participants le jeudi soir. Le lendemain, quelque 200 autres jeunes de JJB  et près de 175 finissants des écoles primaires de Farnham viennent tour à tour jeter un coup d’oeil aux réalisations des étudiants du PEI. Cette activité permet notamment à bon nombre de jeunes de sixième année du primaire de mettre les pieds à la polyvalente pour la toute première fois», signale le professeur agissant comme porte-parole de l’école.

Un peuple inventif

La visite de l’exposition sur les Mayas auront notamment permis au grand public et à la population étudiante de découvrir ou de mieux connaître une mystérieuse civilisation réputée pour son inventivité dans le domaine de l’écriture, de l’architecture, de l’astronomie, des mathématiques et de l’agriculture (irrigation des terres).

«Les Mayas ont habité le Honduras, le Guatemala, Belize et le sud du Mexique durant les deux derniers millénaires avant Jésus Christ, mais ont connu leur apogée durant le premier millénaire de notre ère avant d’être décimés par les maladies à l’arrivée des Européens», précise Élie Dumas, un étudiant de deuxième secondaire inscrit au PEI.

Les présentations des étudiants de JJB nous apprennent également que les Mayas ont construit des pyramides de bonnes dimensions et mis au point un calendrier solaire et un calendrier lunaire d’une très grande précision.

«Ce peuple avait l’habitude d’offrir des humains et des animaux en sacrifice à ses dieux. C’était même un grand honneur d’être sacrifié, car ça donnait accès à la plus haute zone du paradis», révèle un autre étudiant.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des