Une année record pour la rénovation résidentielle à Farnham

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Une année record pour la rénovation résidentielle à Farnham
La construction des immeubles de trois logements et plus a toujours la cote à Farnham. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Archives)

DÉVELOPPEMENT. Le nombre et la valeur des permis de rénovation ont augmenté pour une deuxième année consécutive en 2019 sur le territoire de Farnham alors que les investissements au chapitre des nouvelles constructions sont à la baisse par rapport à l’année record 2018.

L’année 2019 a donné lieu à la construction de 43 nouvelles résidences unifamiliales (baisse de 10), 23 triplex (hausse de 3), 11 multiplex (hausse de 4) et une maison mobile (hausse de 1) d’une valeur cumulative de 18 650 816 $. Il s’agit d’une baisse de 3 471 684 $ par rapport aux douze mois précédents.

Selon le rapport annuel du Service de planification et d’aménagement du territoire de la Ville de Farnham, la majorité des nouvelles résidences unifamiliales ont été érigées dans les développements du Quartier des Braves, du Carré du Pacifique et de la Côte du Pacifique.

On a également assisté à la mise en chantier de nombreux bâtiments trifamiliaux dans le développement du Carré du Pacifique et de bâtiments multifamiliaux (quatre logements et plus) sur la rue Collins et dans le développement du Carré Saint-André.

Les travaux de rénovation ont été particulièrement populaires dans le secteur résidentiel avec l’émission de 203 permis (hausse de 14) et des investissements de 3 055 552 $ (hausse de 168 606 $).

«En 2019, les propriétaires d’immeubles ont continué d’investir de l’argent sur leurs propriétés, permettant à la fois d’augmenter leur évaluation municipale et de mettre en valeur le cadre bâti sur le territoire de la Ville de Farnham», précise le rapport.

La Municipalité a par ailleurs émis 16 permis de lotissement pour la création de 50 lots. Il s’agit d’un écart important par rapport à 2018 (32 permis pour 174 lots) et 2017 (22 permis pour 143 lots).

«La principale raison justifiant cette forte baisse des lots créés est qu’en 2018, plusieurs permis de lotissement avaient été émis en prévision de projets de développement nécessitant la création d’un grand nombre de lots», peut-on lire dans le document émis à la mi-janvier.

Le Service de planification et d’aménagement du territoire prévoit une nouvelle hausse du nombre de permis et de certificats dans les douze prochains mois.

«En prenant en considération les projets de développement – Côte du Pacifique, Carré Saint-André et Boisé de Surrey – qui ont débuté au courant de 2019, on s’attend à ce que la nouvelle année soit plus prospère que la précédente», ajoute l’auteur du rapport.

On estime également que Farnham constitue toujours «un territoire très attirant pour les promoteurs et les acheteurs, et ce, grâce à la disponibilité des terrains développables et leur prix raisonnable».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des