Bientôt de la transformation alimentaire au Centre d’action bénévole de Farnham

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Bientôt de la transformation alimentaire au Centre d’action bénévole de Farnham
Le Centre d’action bénévole de Farnham a entrepris le mois dernier la rénovation des cuisines de l’ancien restaurant Sorro Pizza. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

ALIMENTATION. Le Centre d’action bénévole (CAB) de Farnham ajoutera dès le mois de mars une nouvelle corde à son arc avec l’ouverture d’une cuisine collective et d’un centre de transformation alimentaire aux abords du supermarché IGA.

«Nous avons loué l’ancien local de Sorro Pizza pour la réalisation de ce projet. La superficie de 2000 pi2 sera subdivisée en trois parties à peu près égales. La section cuisine nous permettra de faire de la transformation alimentaire alors que la salle à dîner sera convertie en café des nations. La troisième et dernière portion de l’ancienne pizzeria sera utilisée pour agrandir les installations du comptoir familial Le Chiffonnier», explique le directeur général du CAB, Jean Valiquette.

Transformation d’aliments

Le CAB de Farnham participe depuis 2016 à un projet de réduction du gaspillage alimentaire en recueillant les surplus de certains producteurs maraîchers locaux pour grossir les réserves de sa banque alimentaire.

«Les fruits et légumes invendus sont redistribués aux usagers de la banque alimentaire, mais il arrive parfois que les quantités d’aliments qui nous parviennent dépassent nos besoins. En transformant les fruits et légumes excédentaires, on va s’assurer d’utiliser la totalité des biens reçus et d’éliminer les pertes d’aliments», indique M. Valiquette.

Un cuisinier du CAB et deux autres cuisiniers bénévoles seront mis à contribution pour la réalisation de ce projet.

Autres objectifs

En plus d’aider à contrer le gaspillage, le projet élaboré par les administrateurs du Centre d’action bénévole viendra répondre à plusieurs autres objectifs complémentaires. Un volet éducatif qui permettra à la clientèle du CAB d’apprendre à cuisiner de façon responsable. Un volet intergénérationnel qui favorisera les contacts entre les jeunes et les aînés. Un volet saine nutrition qui aidera les personnes âgées à mieux s’alimenter. Un volet culturel qui contribuera à mieux faire connaître les mets typiques des autres pays. Et, enfin, un volet intégration qui vise à faciliter l’intégration des nouveaux arrivants à la communauté farnhamienne.

«Il n’y a rien comme les rencontres dans une cuisine ou autour d’une table pour faire plus ample connaissance», ajoute le porte-parole du CAB.

Nouveau café-causerie

Le CAB de Farnham se joint par ailleurs à divers autres partenaires (MADA, CIUSSS, Maison des jeunes, Ville de Farnham, etc.) pour l’organisation d’un café-causerie mensuel destiné aux personnes âgées vulnérables et aux membres des communautés culturelles.

Une première rencontre «expérimentale», organisée en collaboration avec une famille originaire de l’Inde établie à Farnham depuis 2009, a eu lieu vendredi dernier au centre des loisirs Romuald-Potvin.

«Nous nous sommes déplacés à Montréal, deux jours auparavant, pour acheter des aliments typiques de ce pays», précise M. Valiquette.

Un autre café-causerie devrait suivre en mars prochain.

«Farnham a la chance de pouvoir compter sur la présence de plusieurs communautés culturelles. Des gens de l’Asie, de l’Afrique et de l’Amérique latine notamment. C’est d’ailleurs cette constatation qui nous a incités à ouvrir un café des nations», ajoute M. Valiquette.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des