COVID-19: des mesures particulières pour la région de Granby

Photo de redaction_avenir
Par redaction_avenir
COVID-19: des mesures particulières pour la région de Granby
Le Dr Alain Poirier, directeur de la Santé publique de l'Estrie, lors du point de presse. (Photo : Capture d'écran)

COVID-19. Bien qu’il y ait des cas de la COVID-19 dans tous les territoires de l’Estrie, la direction de la Santé publique a indiqué, cet après-midi en point de presse, que la région de Granby, mais aussi celle de Bromont, a accueilli plusieurs cas dans la communauté. Des mesures particulières ont donc été prises pour protéger les professionnels de la santé et des services sociaux de ces deux territoires.

«On s’attendait à cette augmentation, c’est arrivé, a indiqué le Dr Alain Poirier, directeur de la Santé publique de l’Estrie. Notre objectif est que oui cette augmentation-là arrive, mais que ça permette à tout notre système de soins de faire de la place et bien sûr d’avoir cette capacité de soigner, notamment les aînés, qui ont plus de problèmes.»

Rappelant que Granby faisait partie des deux grands pôles urbains touchés par la pandémie, avec Sherbrooke, le Dr Poirier a annoncé que tous les membres du personnel, incluant les médecins, du réseau local de santé de la Pommeraie et de la Haute-Yamaska passeront de façon préventive des tests au centre, tout près de l’urgence de l’hôpital de Granby, s’ils ont l’un ou l’autre des symptômes (fièvre, toux, difficultés respiratoires).

«Compte tenu de l’histoire de l’hôpital de Granby, des cas qui ont été identifiés, c’est la consigne qui a été donnée à nos employés de ces établissements», a expliqué le Dr Poirier.

Présent aussi au point de presse, le président-directeur général du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Stéphane Tremblay, a aussi que depuis les dernières semaines, «on s’active à accueillir de la clientèle qui va être infectée par la COVID-19 afin de s’assurer qu’on l’accueille de façon adéquate dans des lieux sécuritaires».

«On a dû arrêter, ralentir certains services, a poursuivi M. Tremblay, parlant de l’ensemble du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. Les services qui ont été ralentis sont jugés non urgents […] pour créer de l’espace physique et libérer des ressources pour les rediriger vers des besoins plus importants. »

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a également profité de l’occasion pour rappeler qu’il gérait de façon responsable les équipements de protection individuelle et qu’il n’allait pas ralentir, entre autres, son plan d’action pour la jeunesse puisqu’il y a aussi d’autres réalités présentes outre celle du COVID-19.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des