Distribution du journal: la distanciation sociale s’applique

Photo de redaction_avenir
Par redaction_avenir
Distribution du journal: la distanciation sociale s’applique
Dans une étude récente de l'International News Media Association (INMA) en est arrivée à la conclusion que la manipulation du journal papier n'était pas un facteur de risque pour la propagation du coronavirus. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

SOCIÉTÉ. Des camelots, qui distribuent le Publisac comprenant votre journal local, demandent aux gens de respecter les mesures sanitaires ordonnées par le gouvernement québécois, notamment la distanciation sociale.

Certains résidents, à la vue des camelots, se dirigent vers eux et prennent directement le Publisac dans leurs mains. Il est essentiel que les gens laissent les camelots déposer le Publisac à l’endroit habituel. L’information étant jugée un service essentiel par le gouvernement Legault, le Publisac, jusqu’à nouvel ordre, continuera d’être distribué.

Et comme indiqué dans les derniers jours dans un communiqué publié par l’équipe du journal Le Devoir, une étude récente de l’International News Media Association (INMA) en est arrivée à la conclusion que la manipulation du journal papier n’était pas un facteur de risque pour la propagation du coronavirus. Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, aucun incident de transmission liée à la manipulation du support papier n’a été rapporté.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des