Ange-Gardien: douze employés de l’abattoir de F. Ménard infectés par le coronavirus

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Ange-Gardien: douze employés de l’abattoir de F. Ménard infectés par le coronavirus
Douze employés de l’abattoir de F. Ménard – Olymel d’Ange-Gardien sont atteints de la COVID-19 et onze autres ont été placés en isolement par mesure préventive. (Photo : Gracieuseté)

SANTÉ. Le nombre de travailleurs de l’usine de transformation de F. Ménard – Olymel ayant contracté la COVID-19 continue d’augmenter.

Mercredi, la direction de l’entreprise nous confirmait que trois employés de l’abattoir d’Ange-Gardien avaient été testés positifs. Le plus récent bilan, en date d’aujourd’hui, fait maintenant état de douze personnes infectées.

«Onze personnes ont également été mises en  isolement préventif après avoir été en contact avec les individus concernés», indique le responsable des communications corporatives chez Olymel, Richard Vigneault.

Ce dernier signale que tout le personnel est mobilisé en vue du maintien des opérations, mais s’empresse d’ajouter que la sécurité des travailleurs demeure une priorité aux yeux de l’employeur et que tout sera mis en œuvre pour éviter la propagation du coronavirus à l’intérieur des installations de l’entreprise.

«Il n’y a pas eu d’abattage aujourd’hui, car les frigidaires étaient pleins, mais les opérations de découpe se poursuivent comme à l’accoutumée. L’abattage devrait normalement reprendre lundi, mais rien n’est encore décidé de façon définitive car la situation est réévaluée de jour en jour», précise M. Vigneault.

Le porte-parole d’Olymel mentionne par ailleurs que l’employeur collabore étroitement avec les représentants de la Direction de la santé publique et ceux de l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Tous les employés du groupe Olymel ont également reçu la consigne de ne pas se présenter au travail s’ils présentent des symptômes pouvant s’apparenter à ceux de la COVID-19.

Il convient de rappeler que l’entreprise a embauché deux experts médicaux pour la guider dans ses décisions et l’aider à mieux faire face à la crise de coronavirus qui sévit présentement au Québec. Neuf travailleurs de l’abattoir de Yamachiche (actuellement fermé), douze employés de l’abattoir d’Ange-Gardien et un autre de l’usine de Vallée-Jonction, en Beauce, luttent présentement contre la maladie.

Partager cet article

4
Laisser un commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
louise payantAlain-Alexandre DeparisMarie-Josée Blanchard Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Marie-Josée Blanchard
Invité
Marie-Josée Blanchard

Je ne comprends pas que l’abattoir ne soit pas fermé , les cas augmentent et vous restez ouverts . OÙ est la logique

Marie-Josée Blanchard
Invité
Marie-Josée Blanchard

Je ne comprends pas que vous restiez ouvert quand les cas ont augmenté . Ou est la logique ?

Alain-Alexandre Deparis
Invité
Alain-Alexandre Deparis

Triste nouvelle, je souhaite de la force à toutes ces personnes et leur famille pour passer au travers la maladie. Du courage aux employés et gestionnaires de l’entreprise.
Soyons tous unis dans ce combat.
Prenez soins de vous.

A-A. Deparis, Montreal

louise payant
Invité
louise payant

Pourquoi pas fermer pour quatorze jours pour pour stopper le covid 19 et penser aux travailleurs et leur famille.