L’après-COVID-19: des scénarios différents d’un musée à l’autre dans Brome-Missisquoi

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
L’après-COVID-19: des scénarios différents d’un musée à l’autre dans Brome-Missisquoi
Le Musée Missisquoi prévoit instaurer des mesures sanitaires pour la sécurité de ses visiteurs cet été. (Photo : Gracieuseté)

TOURISME. Les personnes qui souhaitaient visiter le Musée des communications et d’histoire de Sutton devront patienter puisque le conseil d’administration a décidé de ne pas l’ouvrir cet été. Elles pourront toutefois se tourner vers le Musée Missisquoi qui maintiendra ses activités.

Le Musée de Sutton a reporté son exposition portant sur Monique Leyrac à l’été 2021. Parce que l’endroit ne jouit pas d’une grande superficie, il lui aurait été difficile d’accueillir beaucoup de personnes dans le contexte actuel de la pandémie et des mesures de distanciation sociale.

«Le constat, c’est que dans un petit musée comme le nôtre, on pourrait recevoir quelques personnes à l’heure, a indiqué le président du conseil d’administration, Richard Leclerc. On s’est rendu compte que c’était beaucoup d’efforts de lancer une telle exposition pour très peu finalement de gens. Déjà avec la distanciation sociale, le nombre de personnes va être limité pour rentrer dans le musée et en plus, on ne sait même pas comment les gens vont réagir. Ça se peut qu’il y ait des gens qui décident d’attendre.»

Sans avoir de chiffres sous la main, M. Leclerc estime que seulement quelques centaines de personnes se seraient déplacées au lieu de plus de 2 500 durant l’été. Et il n’y aurait pas eu de vernissage en raison du contexte de la crise sanitaire.

«Je pense que c’était simple, a-t-il fait remarquer. On ne mettra pas tous ces efforts pour une telle personnalité pour un résultat mitigé.»

Stanbridge East

Au Musée Missisquoi, à Stanbridge East, les activités seront maintenues, mais  le respect de la distanciation sociale et les mesures d’hygiène devront être respectés.

«C’est certain que c’est possible pour quelqu’un de faire le tour du musée, a commenté la coordonnatrice des projets et des communications, Mona Beaulac. […] On va mettre des flèches par terre et peut-être partir un autre groupe s’il y en a un qui vient en même pour qu’ils soient à une certaine distance. De toute façon, il y avait déjà un parcours à suivre. Il n’y a pas de problème de rencontres entre personnes pas du même groupe.»

Au moment d’écrire ces lignes, toutes les mesures n’avaient pas encore été statuées, mais le Musée avait l’intention de «suggérer fortement» le couvre-visage aux visiteurs et de procéder à la désinfection après le passage de chaque groupe.

«On doit ouvrir, a affirmé Mme Beaulac. C’est notre survie. Les gens sont habitués de ne pas toucher dans un musée. Ils ont déjà cette réaction-là. [On a habituellement] quelques groupes dans la journée. Ce ne sera pas difficile à gérer.»

Le magasin général du Musée Missisquoi sera cependant fermé aux visiteurs. Et l’organisation souhaite que la population locale revienne découvrir ces lieux historiques.

Lac-Brome

Les installations de la Société historique du comté de Brome (BCHS) seront de nouveau accessibles au public, dès le lundi 22 juin, conformément à la décision du gouvernement du Québec autorisant l’ouverture des musées.

Depuis que la BCHS a fermé son musée et ses archives à la mi-mars, toute l’équipe s’est afférée à développer une programmation culturelle innovante qui fait rayonner l’histoire du comté de Brome tout en respectant les directives et recommandations des autorités de santé publique.

Tous les événements spéciaux de la BCHS (vernissages d’exposition, marchés d’antiquités et d’artisanat, événements «Tea & Tour», Gala de la Nuit au Musée) programmés jusqu’au 31 août  sont annulés. Les visites de groupe sont suspendues jusqu’à nouvel ordre et le musée des enfants demeure fermé.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des