Farnham: un garage flambe pour la troisième fois en quatre mois

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Farnham: un garage flambe pour la troisième fois en quatre mois
Les pompiers ont dû faire face à un embrasement généralisé à leur arrivée sur les lieux de l’incendie. (Photo : Gracieuseté - Marc Robitaille)

FAIT DIVERS. Les pompiers de Farnham ont dû combattre un incendie, dimanche, rue Principale Est, dans l’ancien garage de Laguë Express. Il s’agissait de leur troisième intervention au même endroit en quatre mois.

Le service de sécurité incendie (SSI) de Farnham a reçu l’appel vers 7h45 et est demeuré sur place pendant cinq bonnes heures.

«À notre arrivée, l’embrasement était généralisé et on pouvait entendre de petites explosions à l’intérieur du garage. Il y avait sans doute des pneus, de la peinture ou des bonbonnes de propane dans le bâtiment. Un véhicule était également en feu aux abords du garage», résume le capitaine Jean Quintin.

Les brigades d’Ange-Gardien et de Sainte-Brigide-d’Iberville ont été appelées en renfort pendant des pompiers de Bedford assuraient la couverture à la caserne de Farnham. Au total, une trentaine de sapeurs ont combattu l’élément destructeur avec de l’eau et de la mousse.

«La mousse pénètre le bois et on utilise une moins grande quantité d’eau, car les particules d’eau sont plus efficaces», explique le porte-parole de la brigade de Farnham.

Les secouristes ont également pris soin d’évacuer les deux maisons voisines par mesure de précaution, car ils s’attendaient à la présence de produits inflammables à l’intérieur du garage.

La structure de béton du bâtiment était encore debout au départ des pompiers, mais le capitaine Quintin s’attend à ce qu’on doive la démolir. Les dommages à l’édifice et aux biens pourraient s’élever à 280 000 $.

Les pompiers avaient combattu un début d’incendie au même endroit, en mars dernier, puis un deuxième incendie plus important, le mois suivant, à la même adresse.

«Le bâtiment abritait les installations de Laguë Express dans les années 80. Il appartient maintenant à un particulier», signale le directeur du SSI.

L’incendie de dimanche est considéré comme suspect et le dossier a été transféré à la Sûreté du Québec pour fins d’enquête.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des