Départ de la directrice générale de Saint-Armand

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Départ de la directrice générale de Saint-Armand
La Municipalité de Saint-Armand devra se trouver un nouveau directeur général. (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Archives)

MUNICIPAL. La valse des directeurs généraux se poursuit de plus belle à Saint-Armand.

La Municipalité de Saint-Armand a connu la stabilité au niveau de la direction générale pendant plus d’un quart de siècle, mais le départ de Jacqueline Connolly, à l’automne 2017, a complètement changé la donne.

Les autorités ont alors fait appel à Paul McKeogh pour assurer l’intérim à ce poste, puis ont embauché Jean-Charles Bellemarre, en mars 2018, avant de se départir de ses services moins de six mois plus tard.

Martine Loiselle lui a succédé en septembre 2018, mais cette dernière a finalement remis sa démission en décembre 2019. Elle a cependant accepté de demeurer en poste pendant quelques mois additionnels, soit jusqu’à l’entrée en fonction de la nouvelle directrice générale, Louise Sisla-Héroux, à la fin du mois de janvier dernier.

C’est maintenant au tour de Mme Héroux de remettre sa démission.

Pas d’urgence

La mairesse de Saint-Armand, Caroline Rosetti, affirme ne pas avoir été surprise de la décision de la DG démissionnaire, mais refuse de commenter le dossier.

«Les raisons qui motivent le départ de Mme Héroux sont d’ordre personnel. Sa lettre de démission, datée du 8 juillet, n’a pas été et ne sera pas rendue publique», résume la mairesse, en ajoutant que le conseil municipal respecte ainsi les désirs de la principale intéressée.

La Municipalité entend faire appel à la Fédération québécoise des municipalités (FQM) pour l’aider à mettre la main sur un directeur général intérimaire.

«Le conseil municipal est uni et a accepté la démission de Mme Héroux à l’unanimité», signale Mme Rosetti.

Cette dernière laisse par ailleurs entendre que plusieurs mois pourraient s’écouler avant l’entrée en service d’un nouveau DG permanent.

«Nous voulons prendre le temps de bien sélectionner le prochain directeur général», poursuit-elle.

 

CINQ DIRECTEURS GÉNÉRAUX EN MOINS DE TROIS ANS

. Jacqueline Connolly : plus de 27 ans

. Paul McKeogh : six mois en intérim

. Jean-Charles Bellemare: six mois

. Martine Loiselle : seize mois

. Louise Sisla-Héroux : cinq mois et demi

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des