Val-des-Cerfs en bref

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Val-des-Cerfs en bref
(Photo : Deposit Photos)

Achat de 2700 appareils informatiques

Pour soutenir le développement pédago-numérique de sa clientèle, le Centre de services scolaire du Val-des-Cerfs a fait l’acquisition de quelque 2700 appareils informatiques au cours de l’été. La facture pour l’achat des 603 ordinateurs portables, 671 tablettes électroniques et 1435 Chromebook d’Apple s’élève à près de 1 M$ et a été acquittée par le ministère de l’Éducation.

«Nous avons sondé les écoles, le printemps dernier, pour connaître leurs besoins, et nous avons tenté de les combler dans la mesure du possible. L’objectif derrière tout ça, c’est que chaque élève ait son matériel informatique», précise le directeur général du CSSVDC, Éric Racine.

Ce dernier prend soin d’ajouter que Val-des-Cerfs possédait déjà plusieurs milliers d’appareils portables.

Non à une rentrée progressive

Alors que certains centres de services scolaires choisissent d’étaler la rentrée sur plusieurs jours,  Val-des-Cerfs a plutôt choisi une date unique pour l’accueil des élèves.

«Nous n’avons pas jugé utile d’y aller avec une rentrée progressive, sauf pour les élèves du préscolaire comme il est de coutume. Nous y avons réfléchi, mais comme tout s’était bien passé en mai dernier lors de la reprise des cours dans les écoles primaires, l’idée a finalement été mise de côté. Il apparaît également que les employés et les élèves n’étaient pas très favorables à une rentrée sur plusieurs jours», signale le DG.

Billet médical obligatoire

Alors que certaines catégories d’enseignants et d’employés étaient automatiquement admissibles à un retrait préventif lors du retour en classe de mai dernier, les personnes qui ne désirent pas réintégrer leur milieu de travail en septembre devront présenter un billet du médecin. Les femmes enceintes et les personnes de 70 ans et plus ne sont pas visées par cette directive.

«En mai dernier, 375 enseignants, secrétaires, concierges et autres de Val-des-Cerfs avaient demandé une exemption de retour au travail en raison de leur état de santé. Au final, 281 demandes d’exemption – incluant celles de 151 enseignants du primaire – ont été acceptées», précise le directeur général.

Formation d’appoint pour les profs

Plusieurs enseignants ont suivi des cours de perfectionnement, au printemps ou durant l’été avec la Télé-Université du Québec (TÉLUQ), afin de se familiariser davantage avec les technologies utilisées pour l’enseignement à distance.

«Cette formation était facultive et était destinée aux profs qui en sentaient le besoin», précise le directeur général du CSSVDC.

Groupes fermés au secondaire

Les étudiants du secondaire seront répartis dans des groupes fixes et recevront leurs cours dans un seul et même local. Ce sont les enseignants qui se déplaceront d’une classe à l’autre. Seule exception à la règle: les cours d’art, de sciences et d’éducation physique se donneront dans des locaux spécialisés.

«Les élèves de secondaire 1 et 2 étaient déjà familiers avec cette façon de faire, mais ce sera tout nouveau pour les autres étudiants du secondaire», indique M. Racine.

Ce dernier estime que cette mesure, imposée par le ministère de l’Éducation, devrait aider à limiter la propagation du coronavirus.

«La formule des groupes fermés présente plusieurs avantages. S’il y a des cas de COVID-19 dans un milieu, ce sera également beaucoup plus facile et beaucoup plus rapide de retracer les gens ayant été en contact avec les personnes infectées.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des