Pistache, le nouvel arrêt biscuits, noix et sucreries de Bedford

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local
Pistache, le nouvel arrêt biscuits, noix et sucreries de Bedford
La boutique Pistache du duo Michel Laplante et Simon Brodeur (notre photo) offre des produits 100 % québécois. (Photo : Gracieuseté)

AFFAIRES. Une nouvelle biscuiterie a ouvert ses portes le 3 septembre dernier à Bedford. La boutique du 42 rue Principale a été baptisée du nom de Pistache.

On y retrouvera une sélection de près de 40 biscuits, mais aussi 35 variétés de noix et 140 saveurs de bonbons. Michel Laplante se lance dans cette nouvelle aventure avec son partenaire Simon Brodeur, copropriétaire de la boutique. Pistache qui se trouve à être à la fois le logo de l’entreprise. C’est surtout une des professions de Simon Brodeur, clown de cœur. C’est en fait Pistache, qui va tenir boutique.

La boutique Pistache offre des produits 100 % québécois. Le duo collabore en ce sens avec une petite usine qui est encore très artisanale. Il en va de même pour les bonbons. Leur choix s’est arrêté sur une compagnie québécoise de la région d’Acton Vale.

Michel Laplante a pendant près de 25 ans été propriétaire de plusieurs restaurants et les biscuits n’ont pour lui plus de secrets, car il en vendait dans sa première boutique, M. Biscuit, de Granby. «Je ne vendais que des biscuits en vrac», dit-il. M. Laplante a aussi été pendant près de dix ans propriétaire de la résidence de type familial Lacasse, de la rue Horner à Granby. Une résidence qu’il nomme ainsi en l’honneur de sa grand-mère qui portait le même nom et qui a été y vivre avec sa sœur jusqu’à son décès. M. Laplante fait ensuite table rase et remet les clés de ses deux commerces pour s’établir dans la région de Notre-Dame-de-Stanbridge/Bedford.

Nouveau départ

L’idée première était bien de réintégrer le milieu de la restauration dans ce nouveau secteur. «On a mis ça sur la glace pour l’année prochaine», disent les copropriétaires, freinés dans leurs ambitions par la pandémie. Leur vient alors l’idée d’ouvrir en attendant à Bedford cette nouvelle halte de sucreries et de noix. «Dans le secteur, il y a une grosse demande pour les bonbons et les biscuits», affirme M. Laplante. La boutique sera à l’image de Simon le clown Pistache, qui «est une personne très colorée» qui manifeste sa passion pour le monde du cirque au travers de cette boutique, mais aussi en répondant aux besoins du secteur corporatif, des fêtes d’enfants de Saint-Jean à Cowansville. Il rêvait d’être à son compte, explique M. Laplante. Pour la boutique, «on veut un décor et une ambiance qui vont rappeler le cirque et le théâtre. À l’occasion le week-end, Pistache le clown va être là». Pistache qui pourra peut-être ranger une fois pour toutes, son uniforme de préposé aux bénéficiaires.

«Un sac cadeau sera remis à chaque client qui va passer en boutique pour l’ouverture», assure M. Laplante.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des