Saint-Armand: dépôt d’une pétition pour interdire le stationnement en bordure du lac Champlain

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Saint-Armand: dépôt d’une pétition pour interdire le stationnement en bordure du lac Champlain
Les signataires de la pétition soutiennent que la présence de véhicules automobiles «dépare» les abords du lac Champlain. (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Archives)

MUNICIPAL. Le conseil municipal de Saint-Armand a reçu une pétition de 21 citoyens demandant aux autorités d’interdire le stationnement de véhicules automobiles des deux côtés de l’avenue Champlain depuis l’intersection avec la rue Notre-Dame et le quai municipal.

Les signataires indiquent que la présence de places de stationnement à cet endroit vient «déparer et polluer» les abords du lac Champlain. Ils ajoutent que le secteur Philipsburg est déjà bien pourvu en stationnements avec trois emplacements réservés aux automobiles (en face du bureau de poste, en face de la pourvoirie et sur le terrain du MTQ situé à proximité de la route 133).

La mairesse Caroline Rosetti laisse entendre que le conseil n’est pas contre cette requête citoyenne, mais ajoute que la Municipalité souhaite procéder à l’inventaire de ses infrastructures avant d’arrêter sa décision.

«On ne peut pas interdire le stationnement aux abords du lac de façon définitive sans avoir des alternatives à offrir aux touristes et aux personnes qui rendent visite aux résidants de l’avenue Champlain. A défaut de solutions concrètes, les gens risquent d’aller stationner n’importe où», résume-t-elle.

Consciente du manque de places de stationnement, la Municipalité entend notamment procéder au lignage du stationnement situé en façade de la pourvoirie de manière à en optimiser l’utilisation.

Les élus se pencheront également sur la question du stationnement lors de la révision du plan d’urbanisme et de la stratégie de développement.

Équipe de tournage

Le village de Saint-Armand accueillera l’équipe de tournage du film L’Arracheuse de temps, basé sur un conte de Fred Pellerin et réalisé par le cinéaste Francis Leclerc, durant les deux dernières semaines d’octobre.

En vertu d’une entente avec la Municipalité, l’équipe de Francis Leclerc pourra notamment tourner au centre communautaire du chemin Bradley et utiliser une maison blanche de propriété municipale située sur la rue Luke en guise de quartier général.

«La Légion de Philipsburg a accepté de mettre son édifice à la disposition de la Municipalité, pendant toute la durée du tournage, pour la tenue des cours de karaté, de Zumba, d’espagnol et les activités de l’organisme Les Tricothés», signale la mairesse Rosetti.

Le tournage de scènes extérieures est également prévu au magasin général et à l’ancienne église Notre-Dame-de-Lourdes entre le 17 et le 31 octobre.

Il convient de rappeler que Saint-Armand avait également servi de décor pour le film Les pieds dans le vide, de Mariloup Wolfe, à la fin de la décennie 2000.

Chef pompier intérimaire

La Municipalité de Saint-Armand est à la recherche d’un directeur pour son service de sécurité incendie. Le poste sera affiché à l’interne, mais les autorités n’écartent pas la possibilité de lancer un appel de candidatures à l’externe.

Le poste est vacant depuis la démission d’Andrew Monette, en mai dernier. Matthew Grenia assure l’intérim depuis quatre mois et son mandat vient d’être renouvelé jusqu’à l’entrée en scène d’un nouveau directeur.

La brigade de 18 pompiers dessert les territoires de Saint-Armand et de Pike River.

Les citoyens auront l’occasion de visiter la caserne d’incendie, le dimanche 4 octobre prochain, dans le cadre d’une journée portes ouvertes.

«Il reste à espérer que les rassemblements publics ne seront pas interdits d’ici là en raison de la pandémie de coronavirus», indique la mairesse Rosetti.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires