Une partie du centre-ville de Farnham rasée par les flammes

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Une partie du centre-ville de Farnham rasée par les flammes
La bijouterie de Marc Robitaille, le resto pub irlandais Shillelagh et le magasin de vêtements de travail CSL Industriel sont considérés comme une perte totale. ((Photo: L’Avenir & Des Rivières – Xavier Demers) (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Xavier Demers)

SINISTRE. Le visage du centre-ville de Farnham ne sera jamais plus le même à la suite de l’incendie qui a ravagé un immeuble à logement et trois édifices commerciaux, lundi, sur la rue Principale-Est.

L’élément destructeur a carrément rasé le quadrilatère délimité par l’ancien local de la Caisse populaire (limite est) et  la terrasse publique située en façade de l’hôtel de ville (limite ouest).

Selon le directeur par intérim du service de sécurité incendie de Farnham, Patrick Morin, la bijouterie de Marc Robitaille, le resto pub irlandais Shillelagh, le magasin de vêtements de travail CSL Industriel sont une perte totale et devront être démolis en raison de leur état de détérioration avancé. Un immeuble à logement attenant aux trois édifices a également été détruit.

«Les pertes devraient s’élever à plus d’un million de dollars, car les quatre bâtiments se sont complètement effondrés», précise M. Morin.

Une vingtaine de locataires sur le pavé

Les pompiers de Farnham sont arrivés sur place vers 10h30 et ont reçu l’appui des brigades de Cowansville, Bromont, Bedford, Notre-Dame-de-Stanbridge, Ange-Gardien et Sainte-Brigide-d’Iberville dans les minutes subséquentes. Trois échelles aériennes et près de 70 pompiers ont participé aux opérations.

«Nous avons mis de côté les lances à incendie pour concentrer notre attaque en hauteur à l’aide des camions-échelles», précise le chef des pompiers.

Les secouristes ont également cessé de s’approvisionner à l’aqueduc et puisent directement l’eau à la rivière coulant à l’arrière des bâtiments incendiés.

Une vingtaine de locataires ont été délogés par le sinistre et pris en charge par des bénévoles de la Croix-Rouge.

«Aucun locataire n’a été blessé, mais un pompier a dû recevoir l’aide des ambulanciers, vraisemblablement victime d’un coup de chaleur», ajoute M. Morin.

Le tronçon de la rue Principale-Est délimité par les rues Saint-Paul et Hôtel-de-ville a été fermé à la circulation automobile dès le début de l’incendie. On a également établi un périmètre de sécurité afin de protéger les nombreux curieux attroupés près du site.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel GASCON
Daniel GASCON
1 mois

Ne pas oublier de mentionner la présence de l’Association des Pompiers Auxiliaires de la Montérégie qui se sont occuper des sinistrées en les réconfortants en leurs offrant soupes et café, ainsi qu’à tous les intervenants sur les lieux de cette intervention majeur !