COVID-19: les municipalités de Brome-Missisquoi se partageront une aide financière de 5 M$

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
COVID-19: les municipalités de Brome-Missisquoi se partageront une aide financière de 5 M$
La pandémie de coronavirus a demandé beaucoup d’adaptation au niveau des services municipaux. (Photo : Gracieuseté)

MUNICIPAL. Les gouvernements provincial et fédéral allouent aux municipalités de Brome-Missisquoi une aide financière de 5 M$ pour atténuer les impacts de la crise de la COVID-19 sur leur administration.

Ce coup de pouce de Québec et d’Ottawa aidera les administrations municipales à absorber les dépenses occasionnées par la pandémie, comme les hausses de coûts liées à la sécurité publique, aux adaptations de bâtiments, à l’opération de camps de jour municipaux et aux processus démocratiques dans les municipalités (conseils municipaux, élections partielles et générales). Ce soutien vise également à compenser les pertes de revenus des municipalités, comme les revenus de permis, des droits sur les mutations immobilières, des amendes et pénalités et des stationnements.

Le montant de l’aide allouée à chacune des municipalités a été déterminé selon une approche mixte qui tient compte de deux facteurs, soit du poids démographique et des impacts de la pandémie.

La Ville de Bromont recevra notamment 1 056 385 $, soit 19 % de l’enveloppe. Les villes de Cowansville (928 489 $), Farnham (632 941 $), Lac-Brome (502 305 $), Sutton (361 217 $), Dunham (210 554 $), Bedford (145 134 $) et Brigham (132 006 $) auront également droit à une bonne part du gâteau.

Les treize autres municipalités de la MRC de Brome-Missisquoi se voient par ailleurs accorder une aide supérieure à 15 000 $, mais inférieure à 100 000 $

Ces sommes pourront être utilisées en 2020 ou en 2021, à la convenance de chaque administration municipale.

«Les municipalités de Brome-Missisquoi ont fait un travail remarquable pour répondre aux besoins des citoyens et citoyennes depuis le début de la pandémie. Cette importante aide financière leur permettra de pallier l’impact des dépenses et des pertes de revenus causées par la crise. Ils pourront ainsi continuer d’offrir soutien et services de qualité à la population», indique la députée et ministre Isabelle Charest.

 

UNE AIDE APPRÉCIÉE!

. «Il est difficile de déterminer les coûts exacts de la COVID-19 pour une municipalité comme la nôtre, mais la somme qui nous est allouée couvre nos dépenses sans aucun problème.» – Daniel Tétreault, maire de Notre-Dame-de-Stanbridge

. «La pandémie nous occasionné des dépenses additionnelles, mais on n’a pas encore tout additionné. Notre municipalité a notamment accordé une somme de l’ordre de 3000 $ à 4000 $ au camp de jour Doby pour couvrir les frais liés à la COVID-19.» – Gilles St-Jean, maire du Canton de Bedford

. «C’est un support important, mais justifié, car la COVID-19 nous a occasionné des pertes de revenus et un surplus de dépenses. La Municipalité a tenté d’aider les citoyens, les organismes et les entreprises autant qu’elle le pouvait et ça a été apprécié par les gens du milieu.» – Yves Lévesque, maire de Bedford

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires