Le Farnhamien Jo Harbec et son comparse Lazy lancent une nouvelle chanson

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Le Farnhamien Jo Harbec et son comparse Lazy lancent une nouvelle chanson
Le chanteur du groupe Vilain Pingouin, Rudy Caya, est entouré de Jo Harbec et de Lazy. La photo a été prise lundi dernier, à Saint-Jean-sur-Richelieu, à l’occasion du tournage du vidéoclip de la chanson «Disparaître (Sur un train)». (Photo : gracieuseté - Olivier Beaulieu)

MUSIQUE. Une nouvelle chanson du Farnhamien Jonathan (Jo) Harbec, réalisée en collaboration avec le rappeur Lazy, sera disponible sur les plateformes numériques dès lundi.

«Le lancement de Disparaître (Sur un train), c’est l’aboutissement de six mois de travail. Ce single a été enregistré en mars dernier, juste avant la pandémie, dans mon studio», explique le musicien multiinstrumentiste de Farnham.

Jo Harbec et Lazy, qui se connaissent depuis longtemps et ont notamment fait partie du groupe musical LDF (Ligne de Front), ont également travaillé sur d’autres morceaux qui devraient éventuellement se retrouver sur un EP ou sur un album qui promet d’être très festif, très rythmé, très dansant.

«Nous avons eu la chance d’enregistrer plusieurs pièces, l’été dernier, avant que Montréal tombe en zone rouge. Depuis la fin septembre, les choses sont un peu plus plus compliquées, car Lazy doit travailler de Montréal et moi de Farnham», explique Jo Harbec.

Tournage du vidéoclip

Comme la pièce Disparaître (Sur un train) a été inspirée et contient un extrait du méga hit Le train du groupe Vilain Pingouin, Jo Harbec a notamment dû obtenir l’accord de Rudy Caya et de ses comparses, détenteurs des droits d’auteur, et l’assentiment des maisons d’édition Protonik et Marcel Marceau.

«L’obtention des droits, ça a été un long processus, tout spécialement en période de pandémie, mais ça en valait la peine», signale le Farnhamien.

Le tournage du vidéoclip n’a pas non plus été une mince affaire.

«L’enregistrement du vidéoclip a eu lieu le 19 octobre dernier, rue Foch, aux abords du palais de justice de Saint-Jean-sur-Richelieu. Il nous a fallu obtenir le feu vert des autorités municipales et respecter les mesures sanitaires édictées par la Direction de la santé publique. Les techniciens ont notamment dû travailler avec un couvre-visage», résume Jo Harbec.

Le chanteur et membre fondateur du groupe Vilain Pingouin, Rudy Caya, était présent pour le tournage et figurera dans le vidéoclip qui doit sortir au début de novembre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires