Covid-19: Legault appelle Trudeau à garder la frontière avec les États-Unis fermée

Par Godlove Kamwa
Covid-19: Legault appelle Trudeau à garder la frontière avec les États-Unis fermée
Le premier ministre Legault, souhaite que la frontière canado-américaine demeure fermée jusqu'en fin d’année. (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Archives)

SANTÉ. Le premier ministre québécois, François Legault, appelle son homologue fédéral à maintenir cette mesure au moins jusqu’en fin d’année. Il lui reproche d’abandonner les frontières pour empiéter sur les compétences provinciales.

« Là, c’est très important que M. Trudeau garde les frontières fermées pour un bon bout de temps », a plaidé le premier ministre au cours d’un point de presse.

François Legault a réitéré la critique longtemps faite à Ottawa de n’avoir pas fermé les frontières plus tôt au début de la pandémie de Covid-19. Il subodore que « plein de gens sont rentrés au Québec avec le virus », y compris des voyageurs en provenance des États-Unis voisins.

« Je pense que ce qui est important, c’est que M. Trudeau, qui veut gérer les CHSLD, là, bien, qu’il s’assure de bien gérer, de mieux gérer les frontières », a-t-il réagi, répondant aux questions relatives à la célébration de la fête de Noël.

Bien qu’il reconnaît aux Communes que la gestion des centres de soins de longue durée relève des juridictions provinciales, le premier ministre canadien, Justin Trudeau, est à nouveau revenu sur la protection des aînés de concert avec le Québec. Il a récemment lancé l’idée de mettre en place des normes nationales pour les CHSLD, dont la plupart connaissent des explosions du taux d’infection à la Covid-19.

« Nous sommes en train de bien nous occuper des aînés où qu’ils soient au pays. C’est bien la responsabilité d’un gouvernement fédéral de veiller à la protection de tous les Canadiens » a-t-il repris François Legault face à la presse.

Les doutes de Noël

Le premier ministre québécois n’exclut pas la possibilité d’avoir les rassemblements à Noël, mais ils devront être limités au cadre familial. Il a annoncé que les « partys » de bureau seraient proscrits.

L’agence de santé publique du Canada redoute les fêtes en famille en temps de pandémie. Le long weekend de l’Action de grâce rempli de rassemblements de famille avait récemment causé une hausse considérable de cas dans certaines provinces du Canada.

Plus tôt dans la journée, Justin Trudeau s’est montré plus radical sur les festivités marquant la fête de Noël avant de nuancer ensuite ses propos devant la presse.

« On va probablement, dans plusieurs parties du pays, ne pas pouvoir se rassembler avec nos familles, même si on fait vraiment attention dans les semaines à venir… mais peut-être », s’est-il corrigé, après avoir prédit « un hiver plate, désagréable à certains niveaux. »

D’ici là, l’Halloween aura servi de galop d’essai. Le Canada compte à ce jour 220 000 cas d’infection et 10 000 décès liés à la COVID-19.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires