Des agriculteurs d’ici s’intéressent au programme de soutien à la serriculture

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Des agriculteurs d’ici s’intéressent au programme de soutien à la serriculture
Le gouvernement du Québec offre un programme d’aide financière pour la culture en serre. (Photo : L’Avenir & Des Rivières - Archives)

AGRICULTURE. Le programme d’aide financière dévoilé en décembre dernier par le gouvernement du Québec dans le cadre de sa Stratégie de croissance des serres pourrait donner un solide coup de pouce aux producteurs maraîchers de Brome-Missisquoi.

Le Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi a pris l’initiative de contacter 33 entreprises agricoles de la région afin de sonder leur intérêt et 13 d’entre elles se disent prêtes à déposer une demande d’aide financière en 2021 pour l’achat de serres, de grands tunnels et d’équipements.

«Le CLD met ses ressources à la disposition des producteurs agricoles pour les aider dans la rédaction de leur demande. Les intéressés ont jusqu’au 31 mars pour se prévaloir de cette offre», précise Leslie Carbonneau, conseillère en développement agroalimentaire au CLD de Brome-Missisquoi.

L’aide financière gouvernementale peut atteindre un maximum de 50 % des dépenses admissibles, jusqu’à concurrence de ​50 ​​000 $ par demandeur pour la durée du programme. L’aide financière est encore plus généreuse pour les entreprises détenant une certification biologique et peut alors atteindre un maximum de 60​ ​% des dépenses admissibles, jusqu’à concurrence de 50 000 $ par demandeur. La certification biologique doit toutefois être associée aux productions concernées par le projet.

«Nous avons très hâte de pouvoir mesurer, dans un an ou deux, l’impact de la stratégie de croissance des serres pour la région au chapitre des investissements réalisés dans les entreprises, du volume de fruits et légumes supplémentaires généré et de l’extension de la saison au cours de laquelle le consommateur peut se procurer des produits frais locaux», ajoute Mme Carbonneau.

Un bon coup de pouce

La Safranière des Cantons, une entreprise familiale de Stanbridge Station spécialisée dans la production d’épices et la culture de fruits et légumes, entend se prévaloir du programme d’aide à la serriculture.

La ferme de Frédéric Bachand et de Sylvie Bernatchez possède déjà deux serres. Une première acquise en 2016 pour la préparation des semis et une autre aménagée en 2019 pour la culture des tomates.

«Notre objectif à long terme, c’est d’acquérir cinq serres de 30 pieds par 100 pieds, afin de pouvoir produire durant la saison froide et d’avoir des revenus à longueur d’année. Il y a beaucoup d’offre dans Brome-Missisquoi durant l’été, mais encore très peu à l’automne, à l’hiver et au printemps», résume M. Bachand.

Les propriétaires de La Safranière souhaitent faire l’acquisition de deux serres dès 2021. Comme le coût d’une serre est de l’ordre de 30 000 $ et le coût du système de chauffage avoisine les 20 000 $, l’obtention de la subvention gouvernementale permettrait à l’entreprise de couper sa facture en deux.

«On craignait que le programme soit uniquement réservé aux gros producteurs maraîchers, mais ce n’est pas le cas. L’aide financière de Québec va nous donner un élan supplémentaire et accélérer le développement de notre entreprise», indique M. Bachand.

Ce dernier signale que le coût des serres est à la hausse cette année et que les fournisseurs québécois sont encore peu nombreux. On n’en compterait que deux à l’heure actuelle.

«En maintenant la température d’une serre aux environs de dix degrés Celsius, nous prévoyons être en mesure de produire plusieurs types de légumes (laitue, kale, radis, céleri, épinards, etc.) à prix compétitifs durant la saison froide», ajoute-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires