Sainte-Brigide-d’Iberville: Préfab Simco se lance dans la fabrication de micro-habitations

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Sainte-Brigide-d’Iberville: Préfab Simco se lance dans la fabrication de micro-habitations
Les travailleurs de Préfab Simco sont rémunérés en fonction de leur rendement (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

CONSTRUCTION. Déjà spécialisée dans l’ébénisterie, de même que dans la construction et la rénovation commerciale, l’entreprise Simco vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc avec l’acquisition des Habitations Nabco, à Sainte-Brigide-dIberville.

«La transaction a eu lieu le 1er décembre dernier. Notre groupe a acheté l’usine de 55 00 pi2, le terrain de 450 000 pi2, la machinerie et le fonds de commerce», résume le nouveau copropriétaire Éric Pouliot, qui fait équipe avec deux autres actionnaires, Simon Richard et Gabriel Turcotte, pour les besoins de ce projet.

Le fabricant de maisons usinées comptait 12 employés avant l’entrée en scène de la nouvelle administration et la plupart ont conservé leur emploi. Pas moins de 18 autres travailleurs ont par ailleurs été embauchés au cours des derniers mois.

«Nous avons fermé la division des maisons unimodulaires de façon temporaire pour nous concentrer sur la fabrication de murs préfabriqués, pour lesquels il existe une forte demande», signale le porte-parole de Simco.

Les nouveaux propriétaires n’ont cependant pas dit leur dernier mot et entendent relancer la production de maisons unimodulaires, dès mars prochain, en misant sur un tout nouveau produit: les micro-habitations.

«Notre objectif est de faciliter l’accès à la propriété pour le plus grand nombre. Les maisons conventionnelles coûtent de plus en plus cher et le taux d’endettement des Québécois est très élevé. Dans ce contexte, le segment des mini-maisons semble voué à un bel avenir», explique M. Pouliot.

L’usine de Sainte-Brigide-d’iberville devrait pouvoir compter sur les services de 75 à 100 employés, sur deux quarts de travail, d’ici la fin de 2021.» –

Éric Pouliot, copropriétaire de Préfab Simco

Du haut de gamme à petits prix

Préfab Simco (nouveau nom des Habitations Nabco) mise sur des mini-maisons à aires ouvertes de 250 à 650 pi2 pour se démarquer de la concurrence.

Ces habitations seront offertes en trois ou quatre modèles et se détailleront entre 70 000 $ et 139 000 $. Leur prix sera établi en fonction de la superficie et de la gamme d’accessoires disponible. Chaque unité inclura notamment la cuisinette, le salon, la salle de bain et une ou deux chambres.

«On s’attend à ce que ce produit intéresse tout particulièrement les villégiateurs et les personnes à la recherche d’un pied à terre en nature. Le concept est déjà très populaire en Californie et dans l’Ouest canadien», précise Éric Pouliot.

Les micro-habitations de Sainte-Brigide-d’Iberville s’adressent tout spécialement à une clientèle d’entrepreneurs et de développeurs. Les propriétaires expliquent que le marché de la maison usinée sur mesure destinée aux particuliers est déjà occupé par quelques joueurs de gros calibre.

«Les municipalités sont de plus en plus ouvertes à l’implantation de mini-habitations sur leur territoire. Nous avons un site en vue dans la région de Lanaudière et un autre en Montérégie. Chacun des deux terrains convoités est en mesure d’accueillir 40 unités», indique le porte-parole de Préfab Simco.

Rémunération au rendement

Préfab Simco entend rémunérer ses travailleurs en fonction de leur rendement. Les employés dédiés à fabrication des murs préfabriqués seront payés au pied linéaire alors que les ouvriers impliqués dans la fabrication des micro-habitations toucheront une rémunération à forfait basée sur un système de points.

«Alors que le taux horaire dans l’industrie varie généralement de 17 $ à 21 $, nos employés peuvent aller chercher entre 20 $ et 50 $ de l’heure. Ce type de rémunération est très motivant pour un travailleur et facilite également le recrutement en période de pénurie de main-d’œuvre», indique M. Pouliot.

Ce dernier ajoute qu’il s’agit d’une formule «assez unique» dans l’industrie de la construction, mais qui aurait déjà fait ses preuves dans d’autres secteurs d’activité.

«Les propriétaires de Préfab Simco sont d’avis que les employés doivent être récompensés à leur juste valeur», poursuit-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires