Femmes et politique municipale: le point de vue de Dominique Martel

Photo de Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Par Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Femmes et politique municipale: le point de vue de Dominique Martel
Dominique Martel, mairesse de Saint-Ignace-de-Stanbridge. (Photo : Gracieuseté)

BROME-MISSISQUOI. Quatre des 21 municipalités de la MRC de Brome-Missisquoi sont dirigées par des femmes. Une disparité qui se retrouve dans l’ensemble du Québec avec 18,9 % des municipalités qui sont administrées par une mairesse. Une situation qui interpelle Dominique Martel à huit mois des prochaines élections municipales.

Élue conseillère en novembre 2017, l’actuelle mairesse de Saint-Ignace-de-Stanbridge, Dominique Martel, invite d’ailleurs celles qui veulent changer les choses à se porter candidates. «Dans mon rang, j’avais vécu une problématique. En appelant à la Municipalité, la directrice générale m’avait fortement recommandé d’aller en parler à une séance du conseil. Depuis, je ne suis jamais repartie, car je me suis dit que je pouvais faire une différence à la table. C’est beau le monde municipal. C’est un beau défi», dit-elle enjouée.
«Si on veut se faire entendre, il faut être là. En tant que femme, je n’ai jamais senti que je ne devais pas y être», indique celle qui est également directrice dans une usine.
Sans être pour des quotas, Dominique Martel croit à l’importance de la diversité. «Si je prends l’exemple de mon conseil, j’ai un jeune agriculteur, j’en ai un plus âgé, j’ai un entrepreneur et une entrepreneure ainsi qu’une femme qui a travaillé comme infirmière. C’est la diversité qui fait la force», affirme-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires