La population invitée à participer à la relance socio-économique du pôle de Bedford

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
La population invitée à participer à la relance socio-économique du pôle de Bedford
Le pôle géographique de Bedford est à la croisée des chemins. (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Claude Hébert)

DÉVELOPPEMENT. La région de Bedford est en perte de vitesse depuis nombre d’années. Les élus des municipalités concernées souhaitent inverser la tendance et font aujourd’hui appel aux citoyens en vue de l’élaboration d’un plan d’action conforme à leurs attentes.

La population des municipalités de Bedford, Canton de Bedford, Notre-Dame-de-Stanbridge, Pike River, Saint-Armand, Saint-Ignace-de-Stanbridge, Stanbridge Station et Stanbridge East auront l’occasion de soumettre leurs idées, suggestions et commentaires en participant à un sondage téléphonique ou à un sondage en ligne au cours de la période du 11 mai au 3 juin.

Les responsables du projet souhaitent également obtenir le point de vue des citoyens des municipalités limitrophes et des personnes qui travaillent à Bedford sans y habiter. Ces derniers seront sollicités pour un sondage téléphonique.

Le sondage en ligne destiné à recueillir l’opinion des citoyens et des gens d’affaires des huit municipalités du pôle géographique de Bedford est disponible dès maintenant sur la nouvelle plateforme de la MRC de Brome-Missisquoi. Le site realisonsbm.com/projet/polebedford/ s’adresse aux francophones alors que le site realisonsbm.com/en/project/bedfordarea/ s’adresse aux anglophones.

Des groupes de discussion et des sessions de travail permettront de compléter la démarche. Ces rencontres devraient avoir lieu à l’automne de manière à ce que le plan d’action de relance puisse voir le jour avant la fin de l’année 2021.

Tous pour un, un pour tous

Les élus municipaux du pôle de Bedford la région sont bien conscients des problèmes liés à la dévitalisation de la région. Ils ont également compris l’importance de bien s’entourer et de travailler de façon concertée pour garantir le succès de l’opération.

«Il faut bien comprendre que les huit municipalités sont interdépendantes. Les citoyens des sept municipalités ont besoin de Bedford pour leurs services alors que Bedford a besoin de ce bassin de consommateurs pour aller chercher une masse critique», explique le maire de Bedford, Yves Lévesque.

Les responsables ont notamment choisi de miser sur l’expertise de la firme Raymond Chabot Grant Thornton qui agira à titre de consultante dans ce dossier.

Sept des huit municipalités concernées ont par ailleurs accepté de s’impliquer financièrement dans le projet de relance. La plus grosse partie de la facture de 80 000 $ sera cependant absorbée par un ministère provincial (40 000 $) et la MRC de Brome-Missisquoi par l’entremise du fonds du pacte rural (10 000$).

«La Municipalité de Stanbridge East ne participe pas au financement de l’étude, mais reste en mode observation et pourrait éventuellement se joindre au mouvement», signale Daniel Tétreault, maire de Notre-Dame-de-Stanbridge et président du comité de relance.

Le potentiel est là

Patrick Melchior, maire de Farnham et préfet de la MRC de Brome-Missisquoi, salue l’initiative du pôle de Bedford et laisse entendre qu’une telle démarche témoigne du sens des responsabilités des élus en place.

«La façon de s’en sortir, c’est de faire une bonne analyse et de voir ce qui  ne vas pas», résume-t-il.

Ce dernier estime par ailleurs que la région de Bedford a toutes les qualités et le potentiel nécessaires pour réussir.

«Bedford, c’est le pôle voisin de Farnham. C’est également un coin que je connais bien pour y avoir travaillé pendant plusieurs années», ajoute-t-il.

Le maire Lévesque est du même avis.

«Quand on travaille ensemble, on peut réaliser de grandes choses. On l’a bien vu dans le dossier de l’aréna régional de Bedford où 13 municipalités ont réussi à s’entendre pour remettre à niveau un édifice qui en avait bien besoin», illustre M.Lévesque.

Des années difficiles

Les municipalités du pôle géographique de Bedford connaissent des années difficiles.

L’économie du territoire repose essentiellement sur les activités liées à l’industrie agricole, à l’extraction de ressources naturelles et à quelques industries clés. On y retrouve également, à moindre niveau, des activités liées au tourisme et à la culture.

Depuis des années, la région de Bedford est cependant aux prises avec un déclin démographique important, principalement lié au vieillissement marqué de sa population. Par conséquent, de nombreux commerces ont fermé, le maintien de plusieurs services essentiels est remis en cause et le marché immobilier est peu actif.

La population du pôle de Bedford a baissé de 8,6 % en 15 ans (2001 à 2016). Le taux de croissance de la richesse foncière y est également moins élevé que dans le reste de la MRC de Brome-Missisquoi.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires