Une patinoire quatre saisons pour les sportifs d’Ange-Gardien

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Une patinoire quatre saisons pour les sportifs d’Ange-Gardien
Lors du dévoilement du projet, le maire d'Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault, était entouré de la députée fédérale de Shefford, Andréanne Larouche (à l’avant-plan), et de la députée provinciale d'Iberville, Claire Samson. (Photo : Gracieuseté)

INFRASTRUCTURES. Québec et Ottawa assumeront les deux tiers du coût de construction d’une patinoire multisport couverte à Ange-Gardien dans le cadre d’une entente tripartite avec les autorités municipales.

Le gouvernement fédéral contribuera à la réalisation du projet à hauteur de 378 332 $ par le biais du programme d’infrastructures Investir dans le Canada et le gouvernement provincial fera de même par l’entremise de son programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS).

«La Municipalité d’Ange-Gardien paiera l’autre tiers de la facture – soit environ 378 000 $ – et peut-être même un peu plus si le montant de la soumission la plus basse excède les prévisions de coûts», indique le maire, Yvan Pinsonneault.

Les élus planifient la mise en place de cette nouvelle infrastructure depuis près de trois ans et ont pris soin de constituer une réserve en affectant un surplus de 400 000 $ à la réalisation du projet.

«Après avoir consacré 1,2 M$ à la construction d’un gymnase double à l’école Jean XXIII (en 2016), 315 000 $ à l’installation de jeux d’eau (en 2017), 25 000 $ à l’acquisition de modules de jeu pour l’école primaire (en 2018) et 92 000 $ à l’ajout de mobilier urbain et de modules de jeu pour les 5-12 ans au parc Coulicou (2020), Ange-Gardien s’apprête aujourd’hui à compléter l’aménagement d’un site permettant aux citoyens et aux élèves d’avoir accès à tour de rôle à des infrastructures sportives modernes, fonctionnelles et sécuritaires», signale M. Pinsonneault.

Usages multiples

La patinoire quatre saisons sera érigée sur un lot municipal contigu aux terrains de l’école Jean-XXIII. La nouvelle installation inclura une surface bétonnée, des bandes permanentes et une toiture, mais ne disposera d’aucun système de réfrigération mécanique. Des estrades mobiles pourraient être installées sur le site au besoin.

«Les membres du conseil aimeraient privilégier l’utilisation du bois et autres matériaux nobles comme ça a été le cas lors de la construction du gymnase double de l’école», précise le maire.

Cette infrastructure couverte devrait notamment servir à la pratique du hockey, du dek hockey, du basketball et du pickleball.

«Les jeunes du camp de jour pourront aussi l’utiliser pour se mettre à l’ombre lors des journées de canicule alors que les joueurs du terrain de balle voisin auront la possibilité de s’abriter sous la toiture en cas de pluie. Le site sera également accessible aux enfants du CPE situé à proximité», ajoute le maire.

Le projet inclut par ailleurs l’aménagement d’un sentier piétonnier aux abords du complexe couvert qui pourra également être utilisé pour du patinage libre durant la saison froide.

«Il existe des installations similaires à Candiac, Saint-Liboire, Potton et McMasterville. Nous sommes allés en visiter quelques-unes pour avoir une meilleure idée des possibilités offertes par ce genre de stucture», poursuit M. Pinsonneault.

La Municipalité d’Ange-Gardien a déjà sondé le terrain et prévoit aller en soumission pour les plans et devis incessamment.

«Le conseil aimerait commencer les travaux dès l’automne prochain», précise le maire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires