Alarme Supérieur: Steve Martin cède les parts de l’entreprise de Farnham à son associé

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Alarme Supérieur: Steve Martin cède les parts de l’entreprise de Farnham à son associé
Yves Duhamel (à gauche sur la photo) devient l’unique actionnaire de Alarme Supérieur au lendemain du départ de son associé Steve Martin. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

AFFAIRES. Après 22 ans comme gestionnaire associé de l’entreprise Alarme Supérieur, Steve Martin se retire du monde des affaires pour une année sabbatique et une réorientation de carrière.

«Ma conjointe Josée et moi quittons la région sous peu, à bord d’un VR, pour un voyage de trois mois dans les provinces maritimes. Nous prévoyons également nous rendre dans l’Ouest américain (Texas, Utah, Arizona, Californie), à l’automne, pour faire du vélo de montagne et en Colombie-Britannique, à l’hiver, pour faire du ski alpin», résume le principal intéressé.

Ce dernier reconnaît que sa décision a notamment été influencée par le décès de son frère, survenu il y a quatre ans. Un triste événement qui est venu lui rappeler que l’existence est éphémère et que l’on ne vit qu’une seule fois.

«Il faut savoir partir», affirme l’homme de 53 ans, qui envisage un nouveau départ professionnel à son retour de voyage.

M. Martin dit également garder un excellent souvenir de son implication bénévole au sein de la Chambre de commerce de Farnham, la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi, la Cellule de mentorat d’affaires de Brome-Missisquoi et l’organisme sans but lucratif Jeunes entrepreneurs.

Acquisition en 1999

Steve Martin s’est lancé en affaires en mai 1999 avec l’acquisition d’Extincteur Supérieur, une entreprise de Granby appartenant à Gilles Beaumont.

«La vente s’est finalisée avec l’achat d’un camion de service, quelques équipements, une liste de clients et un inventaire pour le service», explique-t-il.

Le nouveau propriétaire n’a pas mis de temps à diversifier l’offre de services de la compagnie en proposant à la clientèle l’installation et l’inspection des systèmes de protection de cuisine pour les restaurants, l’inspection des unités d’éclairage d’urgence (tel qu’exigé par services de sécurité incendie) et la remise aux normes des réseaux d’alarme incendie.

En raison de la surcharge de travail et des possibilités d’expansion, M. Martin a contacté Yves Duhamel et lui a offert de devenir actionnaire de la compagnie. C’était en janvier 2005.

«Avec les connaissances et l’expérience de Yves en matière d’alarme incendie, nous avons su développer une solide expertise dans le milieu. Plusieurs autres services se sont ajoutés au fil des ans tels que caméras, système accès, intercom et tous les équipements qui touchent à la sécurité», signale M. Martin.

Propriétaire unique

Au lendemain du départ de M. Martin, l’actionnaire Yves Duhamel devient le propriétaire unique d’Alarme Supérieur.

Détenteur d’un diplôme d’études collégiales en électronique du Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu, l’homme de 46 ans a notamment travaillé deux ans à Franceville, au Gabon, à titre de responsable de la maintenance en informatique et en électronique à l’Université des sciences et techniques de Masuku.

L’entreprise de Farnham a recours aux services de 14 techniciens et possède une flotte de dix véhicules qui desservent un territoire de 100 km à la ronde allant du Vieux-Montréal jusqu’à Magog et de Sorel à Châteauguay.

«Notre entreprise est en croissance et les techniciens sont de plus en plus difficiles à trouver. Il nous est même arrivé de refuser certains contrats par manque de personnel qualifié», précisent MM. Martin et Duhamel.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires