Une jeune quilleuse de Farnham recrutée par l’Université Youngstown State

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Une jeune quilleuse de Farnham recrutée par l’Université Youngstown State
La quilleuse Jade Côté a été championne canadienne junior à cinq reprises entre 2014 et 2019. Elle maintient une moyenne de 210 points par partie au sein de la ligue junior de Farnham. (Photo : : gracieuseté – Guy Bonneau)

SPORT. Alors que plusieurs finissants de l’école secondaire Jean-Jacques-Bertrand se questionnent toujours sur leur avenir, le chemin de la Farnhamienne Jade Côté semble déjà tout tracé d’avance.

La jeune fille de 17 ans entreprendra dès la fin août une formation universitaire en mathématiques (majeure) et en actuariat (mineure) à Youngstown, Ohio.

«Cette université offre un programme de type sport-études qui permettra à Jade de pratiquer sa discipline sportive préférée – les quilles – tout en acquérant une solide formation», indique Maxime Côté, père et entraîneur de la principale intéressée.

Pas moins d’une centaine d’établissements scolaires américains ont contacté la quilleuse de Farnham après la parution de sa feuille de route et de ses vidéos sur Facebook.

«Le choix de Jade s’est arrêté sur l’Université Youngstown State, car il s’agit de l’un des établissements les plus près de chez nous», explique M. Côté.

Les conditions offertes à la Farnhamienne ont sans doute également pesé dans la balance. La direction de l’établissement a en effet accepté d’assumer les frais d’inscription, d’hébergement et le coût du matériel scolaire de l’étudiante de Farnham.

Une recrue de choix

La décision de Jade Côté devrait être profitable pour l’ensemble des parties.

Il faut rappeler que la jeune quilleuse a été championne canadienne junior à cinq reprises dans sa catégorie d’âge (2014, 2016, 2017, 2018 et 2019).

La Farnhamienne avait par ailleurs été sélectionnée pour les championnats du monde devant être présentés au Pérou à l’automne 2020. Cette compétition de haut niveau a finalement été annulée en raison de la pandémie de coronavirus.

Cette dernière fait également partie des quatre finalistes féminines susceptibles de se joindre à l’équipe canadienne en vue des Jeux panaméricains junior 2021.

«Jade devrait être fixée à ce sujet dès le mois de septembre», précise M. Côté.

Il est intéressant de noter que la finissante de JJB a eu l’occasion de s’entraîner deux fois par semaine, tout au long de la pandémie, au salon de quilles familial.

«Ça lui a permis de se pratiquer et de garder la main», ajoute le propriétaire de cet établissement.

Encadrement de qualité

Si l’Université Youngstown fait l’acquisition d’une recrue de talent, déjà familière avec la compétition, tout permet de croire que Jade Côté n’y perdra pas au change.

«L’équipe de quilleurs de Youngstown a en effet terminé quatrième l’an dernier lors des tournois interuniversités. Son entraîneur, Douglas Kuberski, a par ailleurs été nommé coach de l’année NCAA en 2019», signale le père de la jeune athlète.

L’université offre à ses étudiants la possibilité de pratiquer leur discipline sportive trois ou quatre fois par semaine et de s’entraîner en gymnase à deux autres reprises durant la même période.

«Les jeunes athlètes ont également la chance de prendre part à une douzaine de tournois interuniversitaires au cours de l’année scolaire», poursuit M. Côté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires