Brome-Missisquoi: Pablo Rodriguez vient appuyer la candidature de Pascale St-Onge

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Brome-Missisquoi:  Pablo Rodriguez vient appuyer la candidature de Pascale St-Onge
Pascale St-Onge et Pablo Rodriguez ont fait campagne dans Brome-Missisquoi cet après-midi. (Photo : Gracieuseté)

POLITIQUE. La candidate Pascale St-Onge a reçu l’appui du  lieutenant québécois du Parti libéral du Canada, cet après-midi à Bedford, à trois jours du scrutin. Une belle marque de confiance alors que la campagne électorale tire à sa fin et que chaque minute compte en double ou en triple!

«Ça nous prend du monde fort autour de la table dans le prochain gouvernement et Pascale a tout à fait le profil recherché. Notre chef, Justin Trudeau, s’est d’ailleurs dit très content de la campagne menée par Mme St-Onge dans Brome-Missisquoi», affirme Pablo Rodriguez.

Une expérience incroyable

Pascale St-Onge, une nouvelle venue sur la scène politique, gardera un excellent souvenir de sa première campagne électorale. «Parcourir le comté, sept jours sur sept, du matin au soir, c’est très exigeant, mais c’est aussi une expérience incroyable. Je me sens privilégiée d’avoir pu rencontrer des gens de partout dans le comté et d’avoir pris connaissance de leurs projets, des dossiers qui les interpellent. Il y a un esprit communautaire exceptionnel dans Brome-Missisquoi», indique-t-elle.

La candidate dit avoir pu s’entretenir avec beaucoup d’électeurs au cours des 36 derniers jours lors de ses visites porte-à-porte et dans le cadre de «petites assemblées de jardin». Elle ajoute avoir eu l’occasion de rencontrer la plupart des 35 maires du comté. «Pour être au service des gens, il est important de bien connaître leurs besoins et préoccupations», précise-t-elle.

Mme St-Onge laisse entendre que l’environnement, la pénurie de main-d’œuvre, l’accès à des logements abordable et à des places en CPE/garderie préoccupent tout particulièrement les électeurs de Brome-Missisquoi. Celle-ci ajoute du même souffle que la plateforme du Parti libéral du Canada semble calquée sur les besoins de son comté.

«Personne ne veut que l’entente Québec-Ottawa pour de nouvelles places en garderie soit déchirée par les conservateurs», insiste-t-elle.

Mme St-Onge souligne au passage l’implication de la députée fédérale sortante, Lyne Bessette, dans le dossier du déploiement de la fibre optique et rappelle que tout Brome-Missisquoi sera branché d’ici septembre 2022.

Son collègue Pablo Rodriguez est d’accord avec elle et soutient que le branchement à Internet de Brome-Missisquoi et de plusieurs autres régions du Québec constitue un pas en avant extraordinaire qui n’aurait pas été possible sans la collaboration des gouvernements provincial et fédéral.

Une campagne éclair

Pablo Rodriguez dit participer à sa septième campagne électorale.

«Ça a été la campagne la plus courte de ma carrière (36 jours), mais également celle qui va le mieux au Québec et celle où on sent le mieux l’appui de la population», indique-t-il.

Le politicien estime que le Canada «est à la croisée des chemins» et que les électeurs ont des décisions importantes à prendre, car le clivage entre les partis n’a jamais été aussi important.

«Pour qui se préoccupe de l’accès aux garderies, de la lutte aux changements climatiques ou du contrôle des armes à feu, les choix sont très clairs», affirme-t-il.

M. Rodriguez soutient que le chef conservateur, Erin O’Toole, a été élu «grâce à la droite et au lobby des armes à feu» et que ce parti «n’a plus rien de progressiste», quoi qu’il prétende.

Le candidat libéral ajoute que ce parti fait fi des droits des femmes à disposer de leur corps et que la grande majorité du caucus conservateur a voté contre.

M. Rodriguez ne tient rien pour acquis, mais envisage l’élection de lundi avec optimisme.

«Avant l’élection de 2015, le Parti libéral ne comptait que sept députés au Québec. Au lendemain de l’élection du gouvernement Trudeau, la députation libérale québécoise est passée à 40. Cette fois-ci on espère aller chercher le comté de Shefford et faire d’autres gains sur la Rive-Sud, à Trois-Rivières, à Québec…», poursuit-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires