Pascale St-Onge demeure confiante

Par Xavier Demers
Pascale St-Onge demeure confiante
Pascale St-Onge était au Vieux Théâtre de Magog lors de la soirée électorale. (Photo : (Photo: Le Reflet du Lac - Dany Jacques))

ÉLECTION. La candidate libérale dans Brome-Missisquoi, Pascale St-Onge, croyait encore en ses chances hier malgré le retard de 147 voix qu’elle accuse sur la bloquiste Marilou Alarie, surtout en considérant que plus de 2000 électeurs ont utilisé le vote postal, qui reste toujours à être dépouillé.

Pascale St-Onge était encore sous l’adrénaline au lendemain de la soirée électorale, malgré une courte nuit. En entrevue, elle disait demeurer très positive pour devenir la prochaine députée du comté. « J’ai hâte de connaître mon avenir, tout comme l’avenir de Brome-Missisquoi », dit-elle.

Les résultats ne surprennent guère la candidate libérale, car elle prévoyait une lutte serrée avec le Bloc. Le sort du comté avait également été scellé tard en soirée en 2019 et par une marge serrée de quelque 2000 voix contre la bloquiste Monique Allard. « Je n’avais cependant pas prévu le présent scénario », ajoute-t-elle.

Mme St-Onge estime qu’il est trop tôt pour parler d’un recomptage si le résultat final est serré.

RÉSULTATS EN MONTAGNE RUSSE

Pendant une bonne partie de la soirée, Pascale St-Onge et Marilou Alarie se sont alternées en première place pour ce qui est du nombre de votes exprimés.

La candidate libérale avait pris les devants au début de la soirée et détenait une avance d’environ 2 % pendant environ 1h30.

Le vent a semblé tourner pour la bloquiste un peu après minuit jusqu’à ce qu’elle ne reprenne la tête. Lors du début du dépouillement du vote par anticipation, qui se serait fait après avoir compté les votes effectués le soir même, la candidate libérale a momentanément repris les devants, vers 1h30, avant qu’encore une fois, Mme Alarie reprenne le dessus.

Selon des informations obtenues auprès d’Élections Canada, environ 2 500 votes postaux ont été retournés dans Brome-Missisquoi. Élections Canada s’attend à commencer le dépouillement de ceux-ci ce matin.

DERNIÈRES ANNÉES

Dans les 26 dernières années, les électeurs de Brome-Missisquoi ont envoyé six fois des députés libéraux à Ottawa. Longtemps représentés par Denis Paradis, élu pour la première fois lors d’une élection partielle en 1995, les libéraux avaient fait confiance à Lyne Bessette lors de la dernière élection fédérale.

M. Paradis, l’ancien ministre d’État pour les institutions financières sous le gouvernement de Paul Martin, a représenté les citoyens de Brome-Missisquoi de 1995 à 2006 puis de 2015 à 2019. En 2006, il avait été défait par le bloquiste Christian Ouellet, qui l’avait battu de nouveau deux ans plus tard dans un combat revanche. En 2011, la circonscription était passée chez les néo-démocrates avec Pierre Jacob lors de la vague orange.

Avec la collaboration de Dany Jacques et de Claude Hébert

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires