Olymel implante un deuxième quart de travail à son abattoir d’Ange-Gardien

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Olymel implante un deuxième quart de travail à son abattoir d’Ange-Gardien
L’ajout d’un deuxième quart de travail permet à l’usine d’Ange-Gardien d’augmenter sa capacité d’abattage hebdomadaire de 10 000 porcs par semaine. (Photo : gracieuseté – Martin Girard)

ÉCONOMIE. Après six mois de préparatifs et des investissements de 3 M$, la société Olymel implante un deuxième quart de travail à son usine d’abattage, de découpe et de désossage de porcs d’Ange-Gardien.

L’ajout du deuxième quart de travail permettra d’augmenter graduellement la capacité d’abattage de l’usine d’Ange-Gardien pour la faire passer de 25 000 à 35 000 porcs par semaine dans le cadre d’une première phase. L’établissement sera par ailleurs en mesure de hausser sa capacité d’abattage à 50 000 bêtes par semaine si les besoins du marché le justifient.

Cette augmentation du volume d’abattage d’Olymel devrait également contribuer, dans une certaine mesure, à l’écoulement d’une partie des porcs en attente dont le nombre a atteint un seuil sans précédent au Québec durant les derniers mois.

«L’augmentation des capacités d’abattage de l’usine d’Ange-gardien concrétise les objectifs de développement qu’Olymel s’était fixés au moment de l’acquisition de F. Ménard. Cet investissement permettra également à notre entreprise d’augmenter la part de sa production de produits à valeur ajoutée, comme le porc frais réfrigéré (chilled pork), un produit prisé notamment sur le marché japonais que dessert déjà l’usine d’Ange-Gardien», indique Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel.

En cette période difficile, marquée par la pandémie de COVID-19, cette hausse des activités aura également des retombées économiques positives pour l’ensemble de la grande région de la Montérégie.

«Je tiens à saluer la collaboration du Syndicat des salariés d’Agromex, représenté par la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), pour l’ouverture et la collaboration dmontrées tout au long du développement de ce projet de croissance», ajoute M. Nadeau, par voie de communiqué.

Création d’emplois

La mise en place du deuxième quart de travail, au début du mois, a permis la création de 150 emplois, ce qui porte à plus de 700 le nombre d’employés oeuvrant dans cet établissement.

Une centaine d’autres postes devraient par ailleurs être comblés au cours des prochains mois pour une création nette de 250 emplois.

«Après le départ de la Meunerie Côté & Paquette vers Saint-Hyacinthe et la fermeture du centre de distribution d’AlimPlus, l’ajout d’un deuxième quart de travail chez Olymel est accueilli avec enthousiasme», précise le maire d’Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault.

Ce dernier prend également soin de rappeler que la réalisation du projet d’expansion d’Olymel va générer des retombées à la grandeur de la région et fournir de l’emploi aux gens de Farnham, de Saint-Césaire, de Granby et d’ailleurs.

«Les éleveurs de porcs de la région vont également y gagner, car ils auront moins de distance à parcourir pour l’abattage de leurs animaux», poursuit M. Pinsonneault.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires