Insonorisation industrielle : la réglementation à respecter

Publireportage
Insonorisation industrielle : la réglementation à respecter

Des réglementations existent dans bien des domaines, l’insonorisation industrielle n’y échappe pas.

Le zonage

Le territoire est divisé en diverses zones urbaine, naturelle, agricole, industrielle, etc. pour favoriser la bonne entente entre toutes les activités humaines. Les normes en matière d’insonorisation sont différentes d’une zone à l’autre. Ainsi, dans les zones industrielles, le ministère de l’Environnement du Québec limite le nombre de décibels à 70, peu importe le moment de la journée.

Quel est le but de la réglementation?

La réglementation en matière de décibels et d’insonorisation a pour fonction de préserver la santé et la sécurité des travailleurs. Elle contribue aussi à l’instauration d’un milieu de travail plus productif et agréable.

Quels sont les types de bruits contre lesquels lutte l’insonorisation?

Les décibels mesurent le bruit en deux catégories distinctes : les bruits d’impact et les bruits continus.

Le premier regroupe les bruits dont la fréquence est inférieure à un impact par seconde. Il s’agit principalement de chocs mécaniques liés à des corps solides ou à des impulsions.

Le deuxième concerne l’ensemble des bruits qui se prolongent dans le temps et des chocs mécaniques (ou impulsions) dont la fréquence est supérieure à un impact par seconde.

Quels lieux sont concernés par l’insonorisation industrielle?

En fait, tous les lieux à l’intérieur et autour de la zone industrielle sont concernés du moment que la source du bruit se trouve à l’intérieur de la zone. Il s’agit en fait de protéger du bruit toutes les personnes susceptibles de l’entendre que ce soient les employés dans les bureaux ou ceux qui doivent circuler ou rester à proximité de la machinerie et des équipements bruyants.

Quels moyens peuvent être utilisés pour limiter la propagation du bruit et pour diminuer le nombre de décibels entendus?

Des produits sont conçus spécifiquement pour insonoriser les conduits et les tuyaux bruyants. Ils se présentent sous la forme d’une couche matelassée qui enveloppe les conduits et les tuyaux afin d’absorber les sons.

Il est aussi possible d’utiliser des enceintes acoustiques très efficaces et conçues sur mesure pour répondre à vos besoins d’absorption et de blocage sonore. Leur rôle est de contenir la machinerie ou l’équipement bruyant. Il en existe différentes variétés pour des usages extérieurs, intérieurs ou dans un milieu à température élevée.

Il n’est pas possible de tout enfermer derrière des enceintes ou des enveloppes de tuyauterie. Il arrive que des mesures d’insonorisation doivent être prises dans des espaces ouverts. Pour cela, il faut agir sur la pression acoustique globale de la pièce. Pour y parvenir, des matériaux insonorisants peuvent être suspendus au plafond sous forme de déflecteurs. Ils sont très efficaces pour réduire l’écho et la réverbération, deux phénomènes qui amplifient la quantité de bruits entendus par les travailleurs.

Des panneaux acoustiques muraux peuvent compléter le travail en empêchant l’amplification du bruit dans une pièce, tout comme les supports d’isolation et les supports de coupelle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires