Vaccination des travailleurs de la santé: opération séduction pour le CIUSSS de l’Estrie

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Vaccination des travailleurs de la santé: opération séduction pour le CIUSSS de l’Estrie
La direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS espère augmenter, d'ici les prochaines semaines, le nombre de travailleurs de la santé adéquatement vaccinés accentuant ainsi le pourcentage déjà établi à 95 %. (Photo : Depositphotos)

SANTÉ. L’annonce entourant le report de la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé a donné un second souffle à la direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS qui aura un mois de plus pour pallier à la pénurie de main-d’œuvre dans le réseau. Une tâche qui s’annonce complexe alors qu’il manque, à ce jour, près de 2 000 travailleurs répartis dans les différents départements.

Optimiste, la direction espère augmenter, d’ici les prochaines semaines, le nombre de travailleurs de la santé adéquatement vaccinés accentuant ainsi le pourcentage déjà établi à 95 %. Selon les plus récents chiffres fournis par l’équipe de Santé publique de l’Estrie, 982 travailleurs de la santé ne sont pas adéquatement protégés. S’ajoutent à ce nombre 1 000 postes vacants dans la région, qui l’étaient d’ailleurs avant la pandémie. Une situation qui préoccupe la direction qui devra modifier leurs offres de service afin de soigner adéquatement la population. «Ça nous amène dans une situation qui va demeurer difficile pour l’établissement et qui va l’être pendant plusieurs mois, voire quelques années. On doit agir différemment en transformant les équipes et avoir l’aide des autres secteurs. Ça va prendre du temps et il faudra être patient», explique le président directeur du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, le Dr Stéphane Tremblay.
Entre-temps, le médecin invite les employés non adéquatement vaccinés à se rendre aux différents centres de vaccination de leur secteur. Un appel qui pourrait convaincre 300 employés du réseau à se faire vacciner d’ici le 15 novembre, selon la direction.

Le passeport vaccinal requis dans les établissements de santé

Depuis hier, le passeport vaccinal est requis afin d’accéder à plusieurs établissements de santé au Québec pour les personnes âgées de 13 ans et plus. Cette liste comprend, entre autres, les centres hospitaliers, les CLSC, les CHSLD, les centres de réadaptation, les ressources intermédiaires, les ressources de type familial et les résidences privées pour aînés (RPA). Mentionnons que cette mesure s’applique principalement aux proches aidants, aux visiteurs et aux accompagnateurs.
Plusieurs exceptions sont à noter, dont les personnes qui doivent accéder aux établissements pour y recevoir des services de santé ou des services sociaux et les femmes enceintes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires