Une première tour d’habitation sur le site des anciens tennis de Farnham

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Une première tour d’habitation sur le site des anciens tennis de Farnham
Michel Nolin, d’Immeubles Novard inc. et Jean-François Riel, du Groupe Riel, font équipe pour le projet de construction du complexe résidentiel Havre urbain. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

HABITATION. Les anciens terrains de tennis du centre-ville de Farnham, en friche depuis plusieurs années déjà, cèderont bientôt la place à un complexe résidentiel de 30 unités de logement.

Les promoteurs, Jean-François Riel et Michel Nolin, prévoient la construction de deux immeubles locatifs de 15 portes chacun, réparties sur trois étages et demi, aux abords du parc Émile-Pollender.

Les deux bâtiments du Havre urbain seront construits à tour de rôle, dès que le nombre de locataires le justifiera, sur un terrain de 70 000 pi2 acquis en décembre 2020 au prix de 4 $ le pied carré.

On dénombrera douze appartements de quatre pièces et demie, et trois autres de trois pièces et demie, avec grands balcons de 250 pi2, par immeuble.

«Chacune des tours disposera notamment d’un ascenseur, d’espaces de rangement au rez-de-chaussée, d’un stationnement intérieur de six cases et d’un stationnement extérieur de douze cases pouvant accueillir des voitures électriques», précise M. Nolin.

Les promoteurs envisagent par ailleurs l’installation d’une piscine extérieure et la conversion de l’ancien cabanon de tennis de 580 pi2 en aires de récréation communes (mini-gymnase et salle de réception).

Les locataires du Havre urbain auront également accès à la piste cyclable La Montérégiade et au parc municipal Émile-Pollender, un ilot de fraîcheur réputé pour sa quiétude et ses arbres centenaires.

«Notre complexe sera situé à quelques minutes de marche d’un supermarché, de la Société des alcools, d’une pharmacie, d’une clinique médicale, de trois institutions financières et d’un marché public saisonnier», signale M. Riel.

Au lieu de reproduire ce qui se fait déjà à Farnham, le Groupe Riel et Immeubles Novard inc. entendent offrir un produit distinctif destiné à une large clientèle allant des jeunes professionnels aux retraités ou futurs retraités. Trois types de brique et des panneaux en acier imitation bois seront notamment utilisés pour le revêtement extérieur.

«Les plans ont été approuvés par le conseil municipal en août dernier. De cinq à six mois seront nécessaires pour construire le premier immeuble. La mise en chantier est prévue pour le printemps 2022 et la fin des travaux pour l’automne de la même année», ajoute M. Nolin.

Les promoteurs travaillent à la conception d’un site Web qui permettra aux intéressés de visualiser les espaces disponibles et d’obtenir les coordonnées des responsables du complexe résidentiel.

La réalisation du projet nécessitera des investissements de l’ordre de 7 M$, soit 3,5 M$ pour chacune des deux phases.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires