150 employés de BMP manifestent devant l’hôpital

150 employés de BMP manifestent devant l’hôpital

Pas moins de 150 employés de l'hôpital Brome-Missisquoi-Perkins (BMP) se sont relayés pendant deux heures

MANIF. Pas moins de 150 employés de l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins (BMP) se sont relayés pendant deux heures, jeudi midi, pour manifester contre l’entrée en vigueur de la Loi 10, l’expiration de leur convention collective et les mesures d’austérité du gouvernement libéral de Philippe Couillard.

«On a des craintes pour la clientèle avec la Loi 10. On a peur que la proximité disparaisse avec la fusion en Estrie», explique d’emblée Carole Guillette, présidente de la section locale de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), syndicat qui représente 500 professionnels en soins infirmiers et cardiorespiratoires de Brome-Missisquoi.

«On risque de perdre des services qu’on a à Granby et à Cowansville au détriment de Sherbrooke», ajoute-t-elle. Elle précise également que le poste de Direction des soins infirmiers a été aboli à Cowansville et sera centralisée à Sherbrooke. «La qualité des soins nous préoccupe», poursuit Mme Guillette.

Jeudi midi, cette dernière manifestait en compagnie des syndiqués de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) et du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). «C’était une manifestation intersyndicale. On a une très bonne entente entre les syndicats. On a donc décidé de faire une force commune et de se rallier», précise Mme Guillette.

Entre 11h30 et 13h30, jeudi, 150 syndiqués, provenant des trois syndicats, se sont relayés pour manifester devant l’établissement hospitalier situé à l’angle du boulevard Pierre-Laporte et de la rue Principale à Cowansville.

Cette première manifestation pourrait ne pas être la dernière. Les travailleurs demandent un rattrapage salarial de 13,5% sur trois ans, tandis que le gouvernement de M. Couillard offre 3% sur cinq ans, dont un gel salarial pour les deux premières années.

Tant la FIQ, que l’APTS et le SCFP ont vu leur convention collective arriver à échéance le 31 mars dernier.

Rappelons que mardi, les syndiqués de la FIQ en Haute-Yamaska ont manifesté devant l’hôpital de Granby. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires