André Bourassa aux commandes du service de sécurité incendie de Farnham

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
André Bourassa aux commandes du service de sécurité incendie de Farnham
André Bourassa, nouveau directeur du service de sécurité incendie de Farnham. (Photo : Gracieuseté - Jany Gauthier)

MUNICIPAL. La Ville de Farnham a finalement confié la direction de son service de sécurité incendie à André Bourassa, un pompier de 45 ans d’expérience.

L’embauche de M. Bourassa marque l’aboutissement d’un long processus au cours duquel le comité de sélection de la Municipalité a reçu une quinzaine de curriculum «de très grande qualité», réalisé une première série d’entrevues préliminaires avec sept candidats, retenu quatre d’entre eux pour des entrevues plus complètes et soumis les deux candidats finalistes à une batterie de tests psychométriques.

Le maire Patrick Melchior n’a eu que de bons mots pour le nouvel employé-cadre, lundi soir, lors de l’annonce de sa nomination.

«Le comité de sélection a découvert une énergie sans borne en cette personne-là et un engagement indéfectible – on le sent déjà – envers la ville et la communauté farnhamienne. M. Bourassa a énormément d’expérience et on a bien hâte de l’avoir avec nous», d’affirmer M. Melchior.

Le nouveau venu prend la relève de l’ancien chef Mario Nareau. Il entre en fonctions de manière progressive et devrait être en poste à temps plein à compter de la mi-mars.

Patrick Morin, qui assumait les commandes de la brigade de façon intérimaire depuis près d’un an, a par ailleurs été nommé directeur adjoint sur une base de 20 heures/semaine alors que Dominic Drouin se voit confier le poste de lieutenant.

Feuille de route

Bachelier ès sciences de l’École Polytechnique de Montréal, André Bourassa possède une feuille de route impressionnante.

Ce dernier a fait carrière au sein de la brigade de Saint-Jean-sur-Richelieu pendant 45 ans, dont 30 ans comme employé permanent et 20 ans à titre de lieutenant. Durant cette période, il a notamment travaillé à la mise en place d’une structure organisationnelle d’urgence pour la crise du verglas (1998) et les inondations de la rivière Richelieu (2011).

Ce pompier d’expérience a également participé en 1996-1997 au démarrage du service de sécurité incendie de Saint-Blaise-sur-Richelieu (poste contractuel). «Cette année-là, j’ai cumulé 2000 heures avec le service de Saint-Jean et 1500 heures additionnelles avec le service de Saint-Blaise», précise-t-il.

Il a par ailleurs porté assistance aux pompiers de Lac-Mégantic, lors du déraillement de train de juillet 2013, en qualité de responsable du secteur décontamination des policiers, pompiers et civils sortant de la zone rouge.

André Bourassa perçoit sa nomination à la direction du service de sécurité incendie de Farnham comme une belle marque de confiance et reconnaît qu’il s’agit vraisemblablement de son dernier grand défi professionnel avant la retraite. «Il s’agit d’un beau service, avec une bonne dynamique de groupe», affirme-t-il.

Formation et consultation

Parallèlement à son travail de pompier à Saint-Jean-sur-Richelieu, André Bourassa a notamment offert de la formation en sécurité incendie pendant un bon quart de siècle.

«Certaines années, j’ai dû donner de 500 à 600 heures de formation. Tous mes week-ends y passaient, de la fête du Travail jusqu’à la Saint-Jean-Baptiste», indique-t-il.

Et, drôle de hasard, M. Bourassa a rempli son tout premier contrat comme instructeur auprès de la brigade de Farnham, voilà 35 ans.

«La Ville de Farnham et son directeur du service incendie de l’époque, Lucien Chénier, faisaient alors figure de pionniers, car les municipalités offrant de la formation à leurs pompiers étaient peu nombreuses dans ce temps-là. Avec les années, c’est devenu la norme. Quelques pompiers de Farnham, à qui j’ai donné cette formation de base, sont d’ailleurs toujours en service», signale-t-il.

André Bourassa a par ailleurs agi comme consultant auprès de la CNESST, de la MRC du Haut-Saint-Laurent, des municipalités d’Ormstown, Henryville, Mont-Saint-Grégoire et Notre-Dame-de-Stanbridge.

Celui-ci a également agi comme conférencier auprès de diverses associations et a publié plusieurs articles dans des revues spécialisées.

Module d’entraînement

André Bourassa est également le créateur d’un module d’entraînement pour la formation en auto-sauvetage.

«Il s’agit d’une structure en trois sections, démontable en 15 secondes, qui aide les pompiers à se déprendre de situations périlleuses à l’entraînement. J’ai mis au point ce module, avec l’aide d’un ami soudeur, afin de pouvoir offrir une formation réaliste de façon sécuritaire», explique-t-il.

Ce module, développé il y a sept ans, a déjà été utilisé par une dizaine de brigades. De 300 à 400 pompiers ont eu l’occasion de s’en servir à ce jour.

L’invention de M. Bourassa est présentement en nomination pour les Grands Prix innovation en santé et sécurité du travail de la CNESST de Saint-Jean-sur-Richelieu.

 

EXPERTISE PROFESSIONNELLE

. 45 ans au SI de Saint-Jean-sur-Richelieu

. 20 ans comme officier et 30 ans comme permanent

. instructeur provincial en sécurité incendie (IPIQ – ÉNPQ)

. formateur accrédité de l’APSAM – SST & SIMDUT

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires