Ange-Gardien: la Boucherie F. Ménard fermera ses portes à la fin avril

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Ange-Gardien: la Boucherie F. Ménard fermera ses portes à la fin avril
L'établissement d'Ange-Gardien a vu le jour en 2004 sous le nom Boucherie 235 avant de faire peau neuve et de changer d’appellation en 2012. (Photo : Gracieuseté)

ALIMENTATION. La Boucherie F. Ménard, située au Marché du Village, à Ange-Gardien, fermera ses portes pour fin de bail le 30 avril prochain.

Cet établissement commercial, mise sur pied par la famille Ménard, aura été en service pendant près de 18 ans. Il avait vu le jour en 2004 sous le nom Boucherie 235 avant de faire peau neuve et de changer d’appellation en 2012.

L’établissement a notamment servi de vitrine aux produits de porc et de volaille que l’entreprise familiale fabriquait dans la région et exportait dans de nombreux pays.

La Boucherie F. Ménard d’Ange-Gardien compte une quinzaine d’employés qui se sont vu offrir la possibilité d’une relocalisation dans l’autre boucherie du même nom, située à la sortie 68 de l’autoroute des Cantons-de-l’Est, ou dans un autre établissement de la société Olymel.

Les employés du centre administratif et le personnel de l’usine d’abattage et de transformation pourront par ailleurs continuer de s’approvisionner en viande, tout en bénéficiant des avantages qui leur sont actuellement consentis, à la Boucherie F. Ménard de Saint-Alphonse-de-Granby ou au Marché Olymel de Saint-Hyacinthe.

Il convient de rappeler que tous les actifs du secteur porcin de la famille Ménard ont changé de main en janvier 2020 à la suite de leur acquisition par Olymel, un chef de file dans la transformation des viandes de porc et de volaille au Québec et au Canada.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires