Ange-Gardien: la population aura accès à une pharmacie dès mars prochain

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Ange-Gardien: la population aura accès à une pharmacie dès mars prochain
Le pharmacien Alexandre Robichaud et la chocolatière Colombe Ménard seront voisins à compter de mars prochain. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

SANTÉ. Treize ans après l’ouverture d’une pharmacie à Farnham, Alexandre Robichaud ouvrira un autre établissement à Ange-Gardien, en mars prochain, sous la bannière Familiprix. Un investissement de l’ordre de 750 000 $.

«J’y pensais depuis quatre ou cinq ans et les résidants d’Ange-Gardien devaient attendre ça depuis encore plus longtemps», signale le pharmacien propriétaire.

La nouvelle pharmacie sera située en bordure de la route 235, à l’ancienne adresse du Bistro Colombine.

«Je voulais un local au sud de l’autoroute des Cantons-de-l’Est, près de l’entrée du village», précise M. Robichaud.

Ce dernier connaissait déjà la propriétaire du Bistro Colombine et avait déjà repéré l’endroit. Il était cependant loin de se douter que cette dernière serait disposée à lui louer le local.

«Colombe m’a appelé ce printemps et on s’est mis d’accord», résume-t-il.

Alexandre Robichaud espère que son arrivée fera boule de neige et que d’autres établissements viendront grossir l’offre commerciale d’Ange-Gardien.

«Je suis très enthousiaste, car Ange-Gardien se développe et accueille plusieurs nouvelles familles chaque année», ajoute-t-il.

Produits et services

La pharmacie Familiprix de Farnham, située à huit kilomètres d’Ange-Gardien, compte déjà de nombreux clients parmi la population de cette localité.

«Mon établissement de Farnham est ouvert 78 heures par semaine et emploie 21 personnes. À Ange-Gardien, le nombre d’heures d’ouverture va être un peu moins élevé. Six personnes, incluant deux pharmaciens, seront sur place pour répondre aux besoins de la clientèle», indique M. Robichaud.

Les Gardangeois, les usagers de l’autoroute 10 et les touristes de passage dans la région pourront notamment s’y procurer des médicaments sur ordonnance et divers autres produits d’hygiène corporelle.

«La pharmacie offrira également les services d’une infirmière et ceux d’une spécialiste en soins des pieds. On fera également de la livraison à domicile», poursuit le pharmacien propriétaire.

Chocolaterie Colombe

Si le local abritant le Bistro Colombine change de vocation et devient une pharmacie, la Chocolaterie Colombe, située dans le même édifice, poursuivra ses activités comme si de rien n’était.

La propriétaire, Colombe Ménard, se spécialise dans la fabrication du chocolat depuis près de trois décennies et occupe l’édifice actuel depuis déjà neuf ans.

«Ce n’est pas évident de mettre fin à l’aventure du Bistro, mais je dirais quand même qu’il s’agit d’une décision réfléchie», ajoute la chocolatière gardangeoise.

Mme Ménard commence déjà à voir aux préparatifs de la période des Fêtes et n’aura visiblement pas le temps de s’ennuyer au cours des prochains mois.

«J’aimerais bien ouvrir un bar à chocolat – et à café – dans la chocolaterie. Le projet devrait se concrétiser en janvier prochain», ajoute-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires