Ange-Gardien: Olymel se dote d’un laboratoire central de microbiologie

Photo de redaction_avenir
Par redaction_avenir
Ange-Gardien: Olymel se dote d’un laboratoire central de microbiologie
Les nouvelles installations d’Olymel permettront de raccourcir les délais et de réduire les coûts associés aux analyses de laboratoire. (Photo : Gracieuseté)

AGROALIMENTAIRE. Olymel franchit une autre étape dans l’amélioration du contrôle de la qualité en se dotant de son propre laboratoire central de microbiologie.

Les activités de cette nouvelle entité vont être concentrées dans les infrastructures déjà existantes de l’usine d’Ange-Gardien.

Les installations de cette localité ont en effet été automatisées et ont fait l’objet d’un rehaussement des équipements vers des technologies PCR ce qui rendra les méthodes d’analyse encore plus efficaces et augmentera la traçabilité de l’information. Ce laboratoire détient un permis de l’Agence de santé publique du Canada.

Une équipe de cinq professionnels travaillera en permanence au sein de ce nouveau laboratoire placé sous la supervision de Delphine Sène, directrice de la salubrité des aliments chez Olymel.

Les analyses du laboratoire de microbiologie vont porter sur la détection des principaux pathogènes comme la listeria et la salmonelle, ainsi que sur la validation des durées de vie (date de préemption) des produits. Cette initiative permettra de renforcer l’engagement de l’entreprise envers la salubrité, l’innocuité et la qualité de ses produits.

«En rapatriant à l’interne des analyses et des tests autrefois confiés en sous-traitance, Olymel se donne ainsi les moyens de développer sa propre expertise, de raccourcir les délais et également de réduire de manière significative les coûts associés aux analyses de laboratoire pour l’ensemble de l’entreprise», indique Sylvain Fournaise, vice-président, Sécurité alimentaire, services techniques, recherche & développement chez Olymel.

Le laboratoire d’Ange-Gardien aura la capacité de réaliser plus de 100 000 tests par année.

«Notre entreprise jouira ainsi d’une plus grande autonomie dans la validation de ses processus dans le cadre de la certification Safe Quality Food (SQF) détenue par l’ensemble de nos établissements et sa gestion de l’assurance qualité sera encore plus efficace», ajoute M. Fournaise.

L’entreprise prend soin de préciser que les demandes d’analyses et de tests requis par un organisme réglementaire comme l’Agence canadienne d’inspection des aliments, ou encore par des clients d’Olymel seront toujours confiés à des laboratoires indépendants.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires