Bedford Canton se cherche un DG

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Bedford Canton se cherche un DG
Jules Bélisle ne veut pas couper les ponts avec  le monde municipal

Le Canton de Bedford se cherche un nouveau directeur général. Le titulaire du poste, Jules Bélisle, a eu 72 ans récemment et aimerait ralentir le rythme sans pour autant abandonner le monde municipal dans lequel il gravite depuis près d’une cinquantaine d’années.

L’administration St-Jean  a confié à Majola, une firme spécialisée de Montréal, le mandat de dénicher la perle rare.

«Nous avons donné le contrat à la mi-septembre dans l’espoir de pouvoir combler le poste d’ici la fin octobre. La préparation du budget s’en vient à grands pas et il apparaît important aux yeux des membres du conseil que le nouveau DG participe à la planification financière de la prochaine année. Ça lui donnera l’occasion de voir ce qui se passe chez nous et vers quoi on s’en va», explique le maire Gilles St-Jean.

La firme Majola s’occupera de tout le processus d’embauche, de la publication de l’appel de candidatures à la présélection des candidats en passant par l’étude des curriculum vitae et la ronde des entrevues.

«Une municipalité a intérêt à recourir aux services d’une firme spécialisée, car elle met ainsi toutes les chances de son côté. Les élus ne sont pas des experts en recrutement de personnel, loin de là. Je suis également persuadé que la dépense en vaut la peine et que la municipalité récupérera son investissement à moyen et long termes», ajoute le maire.

Un plan B

Le directeur général actuel connaît le fonctionnement de l’appareil municipal comme le fond de sa poche, lui qui a été maire de Farnham pendant une dizaine d’années (1981 à 1991) et préfet de la MRC de Brome-Missisquoi pendant quatre ans (1987 à 1991)).

Il convient également de rappeler que ce dernier est comptable de formation et est resté en contact avec le monde municipal jusqu’en 2010, année où il a vendu ses dossiers de vérification à la firme Raymond Chabot Grant Thornton.

Jules Bélisle n’est pas resté à l’écart de ce milieu pendant longtemps, puisqu’il a succédé à Linda Payment, en septembre 2011, à la direction générale du Canton de Bedford. La municipalité l’a embauché sur une base contractuelle pour une période indéterminée.

Le maire St-Jean précise que l’employé cadre continuera à s’occuper des finances de la municipalité tout en cédant peu à peu ses autres tâches au nouveau venu.

«C’est également M.Bélisle qui va entraîner notre nouveau DG. Et si jamais, le nouveau DG ne répondait pas à nos attentes, la municipalité ne se retrouvera pas en mauvais position. L’ancien DG sera toujours là pour assurer l’intérim», poursuit le maire du Canton de Bedford.

Ce dernier est cependant bien conscient que Jules Bélisle aimerait travailler sur une base à temps partiel et s’accorder un peu plus de temps libre.

«Il va sans doute diminuer à quatre, trois, deux jours/semaine de façon graduelle. À ce rythme, la municipalité devrait pouvoir compter sur ses services pendant encore un bon moment», laisse entendre le maire St-Jean.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires