Brome-Missisquoi bonifiera l’offre de services de ses écocentres dès 2020

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Brome-Missisquoi bonifiera l’offre de services de ses écocentres dès 2020
L’écocentre de Cowansville sera ouvert six jours par semaine, à l’intention des citoyens, dès avril prochain. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Archives)

ENVIRONNEMENT. Les citoyens de la MRC de Brome-Missisquoi paieront davantage en 2020 pour l’utilisation des écocentres, mais bénéficieront en contrepartie de services accrus.

Chacune des 21 municipalités de la MRC chargera 28 $ par porte à ses contribuables, soit 8,50 $ de plus qu’en 2019, pour le financement des écocentres.

Les revenus générés par cette hausse de taxes permettront notamment de convertir l’écocentre de Cowansville, situé sur les terrains de la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi (RIGMRBM), en écocentre régional.

Contrairement aux cinq autres écocentres (Farnham, Bedford, Bromont, Sutton, Lac-Brome) qui sont ouverts un samedi par mois en dehors de la saison froide, les installations de Cowansville seront accessibles six jours par semaine pour une période de neuf mois (d’avril à décembre).

«Le nombre d’heures d’ouverture des écocentres sera ainsi multiplié par six», signale Valérie Nantais-Martin, coordonnatrice en environnement à la MRC de Brome-Missisquoi.

Les citoyens pourront désormais de se départir de leurs matières recyclables et autres articles encombrants sans aucun frais, du lundi au samedi, au site de Cowansville. À l’heure actuelle, la gratuité se limite aux appareils électroménagers et aux résidus domestiques dangereux durant la semaine, les utilisateurs devant acquitter des frais pour les autres matières apportées à ce même site du lundi au vendredi.

La bonification de l’offre de services des écocentres fait suite un sondage en ligne et auprès des utilisateurs réalisé par la MRC de Brome-Missisquoi. Les répondants s’étaient majoritairement prononcés en faveur de l’élargissement des heures d’ouverture au site de Cowansville tout en se disant prêts à payer davantage pour des services accrus.

«La Régie et la MRC ont une entente de principe au sujet de la grille horaire de l’écocentre régional de Cowansville et se sont également entendues sur les montants, mais il reste à compléter la rédaction du document final», précise la présidente du conseil d’administration de la RIGMRBM, Sylvie Beauregard.

Cette dernière laisse entendre que la multiplication des journées d’ouverture à l’écocentre de Cowansville va contribuer à réduire l’achalandage et les temps d’attente – jusqu’à 75 minutes dans certains cas – dans les cinq autres écocentres.

«Certains écocentres recevaient parfois jusqu’à 400 voitures en une seule journée. Ça occasionnait des délais importants et ça créait de l’insatisfaction chez les usagers», ajoute-t-elle.

Optimisation

Une étude réalisée par la firme Chamard Stratégies environnementales, de Montréal – dont les municipalités ont reçu copie récemment – démontre par ailleurs la nécessité de construire de nouveaux sites pour trois des six écocentres (Farnham, Bromont et Lac-Brome) et de procéder à une mise à niveau des installations d’un quatrième site (Sutton).

«Le projet va faire l’objet de discussions en 2020 et devrait se réaliser en 2021 ou en 2022», précise Mme Nantais-Martin.

Le comité de gestion des matières résiduelles recommande au conseil des maires de payer un maximum de 50 % de la facture, jusqu’à concurrence de 100 000 $ (25 000 $ par écocentre). Les municipalités concernées devront payer la différence.

La MRC avait remboursé 17 500 $ à la Ville de Bedford, en 2018, pour la construction de son nouveau site et devrait lui verser une somme additionnelle de 7 500 $ par souci d’équité (les autres municipalités ayant droit à une subvention de 25 000 $).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires