Brome-Missisquoi: un tout nouveau circuit patrimonial dédié à la prohibition

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Brome-Missisquoi: un tout nouveau circuit patrimonial dédié à la prohibition
Guylaine Beaudoin, coordonnatrice, et Stéphanie Dupuy, conseillère en développement touristique au CLD de Brome-Missisquoi, ont fait le point sur le nouveau circuit patrimonial et les autres nouveautés de la saison estivale. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

PATRIMOINE. Cet été, les résidants de Brome-Missisquoi et les touristes de passage dans la région auront la chance de découvrir un tout nouveau circuit patrimonial bilingue dédié à la période de la prohibition.

Les intéressés pourront en apprendre un peu plus sur cette période trépidante de notre histoire qui a fait la fortune des contrebandiers et durant laquelle l’alcool illégal coulait à flots.

Le nouveau circuit prend la forme d’un parcours de 130 km – à travers ls municipalités de Saint‐Armand, Dunham, Frelighsburg, Cowansville, Lac‐Brome, Sutton et Abercorn – ponctué de dix arrêts avec panneaux d’interprétation et capsules audios.

Pique‐niques de la tempérance, tentatives de meurtre, astuces des contrebandiers pour déjouer la loi, batailles générales et règlements de comptes dans les hôtels, bordels et tavernes, entreposage des stocks pour le trafic d’alcool dans les fermes frontalières… Autant d’histoires et d’anecdotes véridiques qui seront racontées au public par la voix d’Alfred Carpentier, un personnage de contrebandier fictif.

Une histoire méconnue

Entre 1848 et 1933, divers groupes religieux et mouvements de tempérance ont milité contre la consommation de boissons alcoolisées, une habitude perçue comme étant la source de tous les maux.

La proximité de la frontière avec les États‐Unis a fait de la région de Brome‐Missisquoi un haut lieu de la tempérance au pays, mais aussi un important pôle de contrebande.

Durant la période de prohibition américaine, les chemins frontaliers de notre région ont en effet été un grouillant carrefour de centaines de milliers d’amateurs de bière, de whisky et d’alcool de fabrication artisanale.

Deux ans de préparation

Le circuit patrimonial de la prohibition est le fruit de deux années de travail et a été développé par le service de tourisme du Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi.

La réalisation de ce projet a été rendue possible grâce à une aide financière du ministère de la Culture et des Communications, du Champlain Valley National Heritage Partnership et de la MRC de Brome‐Missisquoi.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires