La Caisse de la Pommeraie dépasse ses projections pour l’an un

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
La Caisse de la Pommeraie dépasse ses projections pour l’an un
Le directeur général Francois Desautels et le président Jean-François Laporte s’entendent pour dire que la Caisse Desjardins de la Pommeraie a connu une bonne année 2017. (Photo : L’Avenir & Des Rivières - Archives)

COOPÉRATION. La Caisse Desjardins de la Pommeraie, née de la fusion des établissements de Farnham, Bedford et Ange-Gardien, a livré la marchandise à sa toute première année d’activité, selon son directeur général François Désautels.

«L’intégration des services est à peu près complétée à tous les niveaux et nous avons dépassé la plupart des projections de croissance livrées en septembre 2016», résume-t-il, au lendemain de la première assemblée générale annuelle de l’établissement.

L’institution financière, qui compte aujourd’hui 18 884 membres, a notamment vu son actif grimper à 677,39 M$, en hausse de 6,26 %, et ses excédents d’exploitation passer à 5,31 M$, en hausse de 41 %.

Les prêts aux particuliers s’élèvent aujourd’hui à 351,06 M$ et les prêts aux entreprises à 234,99 M$.

Bonification et promotions

La mise en commun des ressources des trois anciennes caisses a notamment permis à la Pommeraie d’élargir sa mission en offrant une gamme de services de plus en plus spécialisés.

Près de 10 % des membres du personnel, soit six des 63 employés en poste, ont eu droit à une promotion à l’interne au cours de la dernière année.

«À 83 %, nous sommes l’une des premières caisses au Québec au chapitre du taux de mobilisation du personnel », précise M. Désautels.

1,4 M$ en ristournes

Les membres de la Caisse de la Pommeraie ont par ailleurs voté un partage des ristournes de l’ordre de 1,4 M$, soit 1 M$ en ristournes individuelles et 400 000 $ pour les dons, les commandites et le fonds d’aide au développement du milieu.

En 2017, l’institution financière a consacré 74 078 $ au secteur de l’éducation, 35 443 $ au développement économique, 31551 $ à la santé et aux saines habitudes de vie, 11 244 $ aux œuvres humanitaires et aux services communautaires et 10 775 $ à la culture pour une redistribution totale de 163 091 $.

«Nous avons consulté nos membres l’automne dernier afin de valider la répartition des sommes allouées au fonds d’aide», signale le directeur général.

Nouveaux guichets

Même si leur utilisation a diminué de façon importante au fil des ans (voir tableau), la Caisse de la Pommeraie prévoit consacrer 250 000 $ cette année à la modernisation de ses guichets automatiques.

Les trois guichets de Farnham, les deux guichets de Bedford et le guichet d’Ange-Gardien (l’un des deux est retranché) seront remplacés par de nouvelles machines tactiles permettant des dépôts sans enveloppe.

«Les chèques et les billets seront comptés puis scannés à l’aide d’un lecteur optique», explique M. Desautels.

 

ÉVOLUTION DES HABITUDES DES MEMBRES

Mode de transaction                 2001      2017

Téléphonie/tablette :                 57 %     91 %

Guichet automatique :              31 %       7 %

Comptoir de la caisse :             12 %       2 %

Source: Mouvement Desjardins

Partager cet article