Cinq jeunes agriculteurs se disputent une bourse de 10 000 $

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Cinq jeunes agriculteurs se disputent une bourse de 10 000 $
Pierre Genesse

Cinq jeunes finalistes se disputent cette année la bourse d’accompagnement à la relève agricole de Brome-Missisquoi. Le gagnant, dont l’identité sera dévoilée le 21 janvier prochain à Saint-Hyacinthe, succédera à la Ferme Mélilot, récipiendaire de 2012.

Deux jeunes de 32 ans, en affaires depuis cinq ans, projettent d’acquérir un fond de terre et des bâtiments pour la production laitière. Il s’agit de Caroline Pelletier, bachelière en agronomie de l’Université Laval et Paulin Bard, diplômé de l’ITA de Lapocatière.

Le couple possède déjà un troupeau Jersey de 50 têtes, incluant 27 vaches, et loue présentement la Ferme Missiska, à Saint-Armand. L’obtention d’une bourse de 10 000 $ les aiderait à réaliser leur rêve.

Culture du bleuet

Les frères Michel-Olivier et Frédéric Marcoux, âgés respectivement de 24 et 22 ans, se lancent dans la culture de bleuets en corymbe. Ils ont mis 600 plants en terre, en 2012, sur la terre familiale de Sutton et récolteront le fruit de leur labeur dès 2014.

«La bourse nous aiderait à nous établir et à diversifier notre production en y intégrant la culture maraîchère», précise l’aîné des deux frères.

Élevage du mouton

Olivier Choinière, un jeune de 39 ans détenant un DEP en production laitière de Coaticook et sa conjointe Stéphanie Lambert, qui possède une formation en comptabilité, ont décidé de se prévaloir de la banque de terres agricoles de Brome-Missisquoi.

En vertu d’une entente avec le propriétaire de la Ferme Saute-mouton, de Bromont, le couple a loué la terre et 50 brebis de race Dorset en juillet dernier. «Nous sommes victimes de notre succès. Il nous faudrait doubler l’élevage pour satisfaire à la demande», signale M. Choinière.

Ce dernier songe également à l’introduction d’une autre espèce animale – le cerf rouge – à l’exploitation de deux érablières de 2 000 entailles chacune et à l’implantation d’une fraisière.

Culture maraîchère

Isabelle Laflamme et Audrey Ducharme, deux diplômées en agronomie de l’Université McGill âgées de 28 ans, se sont associées à un propriétaire terrien de Brome et se lancent aujourd’hui dans la culture maraîchère bio.

«La terre est en friche. Nous allons préparer le sol l’an prochain et débuter la production en 2015. Nous souhaitons également aménager un kiosque à la ferme et nous lancer dans la transformation», indique Audrey Ducharme.

Le propriétaire entend par ailleurs ouvrir un gîte dès 2014 dans une perspective d’agrotourisme.

Production laitière

Emily Miller, 27 ans et Nathan Fontaine, 30 ans, démarre un élevage de vaches laitières sur le chemin Stagecoach, à Lac-Brome.

Le couple loue les installations (champs et bâtiments) de la Ferme Frizzle et a racheté les taures de la ferme familiale des Miller. Il possède 50 têtes, incluant 25 vaches, de races Holstein, Jersey et Brown Swiss.

«Nous privilégions une production de type naturel et l’élevage dans les pacages», signale Emily Miller.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires