Construction Richelieu construira le nouveau gymnase à l’école du Premier-Envol

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Construction Richelieu construira le nouveau gymnase à l’école du Premier-Envol
Le plafond de la grande salle servant de gymnase est relativement bas et des colonnes obstruent la surface de jeu. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Archives)

ÉDUCATION. La Commission scolaire du Val-des-Cerfs (CSVDC) a retenu les services de Construction Richelieu inc. pour l’aménagement d’un gymnase à l’école primaire du Premier-Envol, de Bedford.

«Il s’agissait du plus bas des trois soumissionnaires conformes», signale Mario Beauvais, directeur du service des ressources matérielles à la CSVDC.

L’entreprise de Saint-Jean-sur-Richelieu touchera 2 773 000 $ pour sa participation au projet. La facture grimpera par ailleurs à 3 188 257 $ avec les taxes.

Val-des-Cerfs s’est également adjoint les services de Vincent Leclerc Architecte (architecture), de la firme Bouthillette Parizeau (ingénierie mécanique et électrique) et de la firme Beaudoin Hurens (ingénierie structure et civil).

Le Groupe Axor inc. agira par ailleurs à titre de chargé de projet.

Les travaux seront financés en presque totalité par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. La livraison du nouveau bâtiment est prévue pour la fin du mois de décembre prochain.

Accessibilité et économies d’énergie

La réalisation de ce projet permettra la construction d’un gymnase simple, avec vestiaires et toilettes, à l’arrière de l’école. Une attention toute spéciale sera notamment accordée aux économies d’énergie.

«Le nouveau gymnase consommera 32 % moins d’énergie qu’un bâtiment conventionnel de mêmes dimensions. Sa performance énergétique dépassera de 7 % les exigences du Ministère en cette matière», précise M. Beauvais.

Le recours à un système automatique de contrôle de l’éclairage, à des toilettes à débit réduit, à des échangeurs à plaques et à des récupérateurs d’énergie permettra d’atteindre cet objectif.

La CSVDC entend profiter de l’occasion pour apporter des modifications au système de chauffage de l’école.

L’ajout d’un monte-personne, aux limites de la partie existante et de la nouvelle partie, accordera par ailleurs un accès partiel aux personnes en fauteuil roulant.

«L’installation de cet équipement s’inscrit dans le cadre du programme décennal d’accessibilité aux bâtiments publics de la Commission scolaire», prend soin d’ajouter le directeur général de Val-des-Cerfs, Éric Racine.

Partager cet article