COVID-19: fin de l’éclosion et retour à la normale aux Résidences Magenta

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
COVID-19: fin de l’éclosion et retour à la normale aux Résidences Magenta
Le propriétaire et la directrice générale des Résidences Magenta, Éric Breton et Patricia Piette. (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Claude Hébert)

HÉBERGEMENT. La RPA Résidences Magenta a été sévèrement touchée par la sixième vague de COVID-19, mais ses résidents et employés ont réussi à passer au travers de la crise sans trop de difficultés grâce au soutien de la communauté.

«Nous avions été particulièrement chanceux au cours des deux premières années de la pandémie alors que notre établissement s’en était tiré sans aucun cas. Les événements des dernières semaines nous démontrent cependant que personne n’est à l’abri et que le virus peut se propager très rapidement une fois qu’il fait son entrée dans une résidence. Les efforts de prévention ne suffisent pas toujours», indique le propriétaire, Éric Breton.

La directrice de la RPA du boulevard Magenta, Patricia Piette, reconnaît-elle aussi avoir été surprise par l’ampleur de la crise et la rapidité de la propagation de la maladie.

«Tout s’est passé très vite. Les deux premiers cas sont apparus le 28 mars alors que le dernier cas a été diagnostiqué le 10 avril. En l’espace de deux semaines, 50 de nos 65 résidents et 17 des 20 membres de notre personnel ont attrapé le virus. Fort heureusement, tout le monde s’en est tiré avec de petits symptômes s’apparentant à un rhume: toux, mal de gorge, mal de tête, nez qui coule. Certains de nos malades ont par ailleurs obtenu un test positif malgré l’absence de symptômes. Il faut dire que 95 % de nos résidents avaient reçu leurs trois doses de vaccin», résume Mme Piette.

Le propriétaire estime que la situation aurait été bien différente si l’éclosion était survenue deux ans plus tôt alors que personne n’était encore vacciné.

«La troisième dose de vaccin a réellement fait une différence. Le meilleur message que je peux transmettre aux Québécois, c’est de ne pas hésiter à se faire vacciner. Ça a fonctionné chez nous car il n’y a pas eu de cas grave», affirme M. Breton.

Les locataires de l’établissement seront éligibles à une quatrième dose de vaccin en juillet prochain.

Belle collaboration

Le propriétaire et la directrice des Résidences Magenta s’entendent pour dire que la RPA de Farnham était déjà en mode prévention depuis longtemps et n’a pas été prise au dépourvu au moment de l’éclosion.

«Nous étions prêts, nous avions un plan de match, les consignes étaient en place, notre personnel avait reçu la formation requise pour traiter la maladie. Ces préparatifs nous ont aidés à faire face à la situation et ont grandement facilité le retour à la normale. Il faut tout de même admettre que ça a été tout un challenge de maintenir les services», signale M. Breton.

Ce dernier ajoute que la collaboration des citoyens et des élus de Farnham, de l’équipe de la députée provinciale de Brome-Missisquoi et des administrateurs du CIUSSS de l’Estrie – CHUS ont également été d’un précieux secours.

«La coordonnatrice en gestion de crise du CIUSSS, Isabelle Turgeon, est venue sur place et est restée en contact avec nous tout au long de l’éclosion. Le CIUSSS nous a également envoyé un préposé de nuit (référé par une agence de placement) et deux aides de service pour les bains et les toilettes partielles des résidents», explique Mme Piette.

Élan de solidarité

La population a par ailleurs répondu de belle façon à l’appel à l’aide lancé par le maire Patrick Melchior.

«Nous avons pu compter sur la présence de cinq ou six bénévoles, y compris deux anciens ambulanciers. J’ai également donné un coup de main à la cuisine pendant que mon garçon faisait de la surveillance de nuit», indique le propriétaire.

La directrice dit également avoir apprécié le soutien offert par le personnel, les familles, les résidents et tous les autres intervenants.

«Tout le monde a mis l’épaule à la roue et on a réussi à s’en sortir tous ensemble», précise-t-elle.

Mme Piette prend soin de rappeler que deux familles ont pris la décision d’héberger leur père pour aider à alléger le travail du personnel pendant l’éclosion.

«Quinze résidents, ayant une cuisinière à leur disposition, ont accepté de prendre leurs repas dans leur logement. Ils recevront un crédit en guise de compensation. Les gens aux prises avec la COVID ont par ailleurs reçu leurs repas à leur appartement dans de la vaisselle jetable. La salle à dîner a été rouverte à l’ensemble de notre clientèle le 18 avril», poursuit-elle.

La messe et les activités de loisirs (bingo, cartes, chant) ont été suspendues en raison de l’éclosion, mais devraient reprendre à la mi-mai.

Projets à court et moyen termes

Les Résidences Magenta font partie du paysage urbain de Farnham depuis 27 ans.

L’établissement a été le théâtre d’un agrandissement majeur voilà une douzaine d’années. Ces travaux ont permis l’ajout de 31 appartements (trois pièces et demie, quatre pièces et demie, studios) et la transformation des 70 appartements existants en un cinquantaine de logements de plus grande dimension pour une capacité totale de 84 unités d’habitation.

Le propriétaire planche déjà sur un autre projet d’agrandissement de 36 à 48 unités qui devrait se réaliser au cours des cinq prochaines années.

«Nous pensons plus précisément à l’aménagement de condos ou grands appartements et à l’ajout de nouveaux services (un stationnement souterrain notamment). La date des travaux reste à déterminer, mais nous avons déjà fait l’acquisition d’une maison du côté ouest de la résidence pour la réalisation de ce projet», signale M. Breton.

La RPA du boulevard Magenta vient par ailleurs de conclure une entente avec le CIUSSS de l’Estrie – CHUS et disposera, à compter du 1er juin prochain, de huit unités d’hébergement de type ressources intermédiaires destinées à une clientèle requérant un minimum de soins.

«Nous avons embauché quatre personnes additionnelles afin de pouvoir offrir ce type de service. Une infirmière sera maintenant sur place sept jours sur sept et notre équipe comptera désormais 25 employés», ajoute M. Breton.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires