Développement La Tourbière: Farnham met sur pause le projet résidentiel de 436 portes

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Développement La Tourbière: Farnham met sur pause le projet résidentiel de 436 portes
Le maire Patrick Melchior signale que la Ville de Farnham entend se doter, dès l’an prochain, d’un Programme particulier d’urbanisme (PPU). Cet outil de planification urbaine permettra de mieux encadrer les nouveaux projets de développement résidentiel (Photo : L’Avenir & Des Rivières - archives)

DÉVELOPPEMENT. Le conseil municipal de Farnham a finalement décidé de mettre sur la glace le projet de construction de 436 unités d’habitation écoresponsables au sud de la route 104 et à l’ouest de la route 235.

«On ne développera pas le pourtour de la tourbière. Et si, ultérieurement, le conseil de ville décide de faire quelque chose avec le pourtour de la tourbière, à ce moment-là, on s’assoira avec des acteurs clés et on prendra des décisions», précise le maire Patrick Melchior.

Plan de match initial

Le plan de match prévoyait l’implantation en cinq phases de 194 résidences unifamiliales isolées, 186 résidences unifamiliales jumelées et 56 résidences unifamiliales en rangée sur un terrain municipal de 3 millions (M) de pieds carrés (pi2). La Municipalité entendait par ailleurs établir une zone de conservation de 4 M pi2 afin d’assurer la protection de la tourbière et du cours d’eau verbalisé présents dans le même secteur.

«La Ville a installé des pancartes interdisant toute circulation dans la zone de 300 000 pi2 au cœur de la tourbière. Les pancartes sont là pour rester car on veut éviter que les gens marchent n’importe où et piétinent les espèces végétales du site», signale M. Melchior.

La mise sur pause du projet de développement résidentiel aura également pour effet de retarder l’aménagement de la rue de la Tourbière ou d’en modifier le tracé. La Ville prévoyait dépenser une somme de 630 000 $ dès la première année de son programme d’immobilisations 2023-2024-2025 pour la construction de cette voie publique.

Attaques sur les réseaux sociaux

Même si certains membres du conseil municipal ont été victimes d’attaques répétées sur les réseaux sociaux en lien avec le projet de développement résidentiel La Tourbière, le maire Melchior affirme que la décision des élus n’a pas été dictée par la peur.

«De nos jours, ce n’est pas une mince affaire de dealer avec les réseaux sociaux car les gens sont de plus en plus vindicatifs et se permettent toutes sortes d’attaques. Je ne vous cacherai pas que ça finit par peser lourd sur les épaules des décideurs publics et des membres de leur famille», indique-t-il.

Le maire prend également soin de rappeler que les élus doivent prendre en considération de nombreux aspects (économie, éducation, sécurité, environnement, etc.) quand vient le temps de statuer sur le sort d’un projet comme celui de la Tourbière. Et tout n’est jamais totalement noir ni totalement blanc.

«Dans une ville comme Farnham, il n’est pas possible de prendre une décision à 10 000 personnes. Les élus ont été élus pour administrer et c’est à eux, en bout de ligne, qu’il appartient de décider dans le meilleur intérêt de la population», ajoute M. Melchior.

À la recherche d’un plan B

Le conseil municipal a profité des dernières semaines pour évaluer différents scénarios pouvant permettre la construction d’une nouvelle école primaire tout en générant les fonds nécessaires à la protection de certains espaces verts sur le territoire de Farnham.

Au lendemain de la mise sur pause du projet résidentiel La Tourbière, les autorités municipales tablent maintenant sur un projet de maisons de ville contiguës du côté nord de la route 104.

«Nous gardons en tête le concept d’habitations écoresponsables misant sur l’utilisation de sources d’énergie alternatives (géothermie, panneaux solaires, etc.) et accordant une large place à la protection de l’environnement (aménagement de jardins de pluie, plantation d’arbres semi-matures, etc,)», résume le maire Melchior.

Sans fournir de précisions sur l’emplacement ciblé par les autorités municipales, ce dernier signale que la Ville dispose déjà de quelques terrains dans le secteur concerné pouvant accueillir jusqu’à 80 nouvelles unités d’habitation.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires