Échos du conseil municipal de Farnham

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Échos du conseil municipal de Farnham
Les mmebres du conseil municipal de Farnham se sont réunis pour une assemblée extraordinaire, lundi, à l'hôtel de ville. (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Claude Hébert)

Congé sabbatique en préparation

Le directeur général de la Ville de Farnham, Yves Deslongchamps, prendra un congé sabbatique à traitement différé de trois mois à l’été 2024.

«Trois de nos directeurs de service vont prendre en charge les dossiers de M. Deslongchamps à tour de rôle durant cette période à raison d’un mois chacun», précise le maire Melchior.

Départ de Jennika Rodrigue-Lacasse

La directrice du service de la planification et de l’aménagement du territoire, Jennika Rodrigue-Lacasse, quittera ses fonctions le 4 novembre afin de relever de nouveaux défis en urbanisme dans le secteur privé.

Cette dernière travaille au développement de la Ville de Farnham depuis mai 2010 et assume la direction du service auquel elle est rattachée depuis février 2019.

«Nous avons appris la nouvelle la semaine dernière. Son remplaçant ou sa remplaçante aura de grandes chaussures à chausser, car il s’agit d’un poste clé au sein de l’appareil municipal», indique le maire Patrick Melchior.

Ce dernier espère être en mesure de combler le poste avant la période des Fêtes de Noël et du Nouvel an, mais ajoute que la Ville veut bien faire les choses et prendre le temps de trouver la bonne personne.

«Nous allons afficher le poste à l’externe, car il ne semble pas y avoir de gens suffisamment expérimentés au sein de l’équipe actuelle pour combler le poste», ajoute M. Melchior.

Projet de construction La Tourbière

Au lendemain de la tenue d’une rencontre d’information destinée à prendre le pouls de la population et à répondre aux questions des citoyens, le conseil municipal a décidé d’aller de l’avant avec son projet de construction domiciliaire La Tourbière. Cette décision a été rendue publique le 17 octobre dernier, en fin d’après-midi, dans le cadre d’une assemblée extraordinaire.

«La Ville propose un développement domiciliaire novateur avec des maisons écoresponsables sur pilotis, rencontrant les critères de la certification LEED et faisant appel à des technologies vertes comme la géothermie et les panneaux solaires», résume M. Melchior.

La Municipalité compte utiliser 45 % de l’espace disponible pour la construction résidentielle et établir une zone de conservation équivalant à 55 % du site de manière à assurer la protection de la tourbière et du cours d’eau verbalisé présents dans le secteur.

«Les profits générés par la vente des terrains à des promoteurs serviront à protéger les 4 M de pieds carrés (pi2) de la zone de conservation et d’autres espaces verts sur le territoire de Farnham pour un total de 5 Mpi2. On pense plus précisément à l’acquisition du boisé situé à l’arrière de l’école Jean-Jacques-Bertrand qui appartient actuellement à des intérêts privés», précise le maire.

«Si une somme de 8 M$ à 10 M$ nous tombait du ciel pour aménager le site dans le respect des normes gouvernementales, nous serions prêts à reconsidérer le projet et à laisser tomber la construction des 436 unités d’habitation. Mais, il ne faut pas rêver en couleur car aucun grand donateur ne s’est encore manifesté», poursuit M. Melchior.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires