Élections Québec 2022: Isabelle Charest dresse son bilan de campagne

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Élections Québec 2022: Isabelle Charest dresse son bilan de campagne
La candidate de la CAQ, Isabelle Charest, a réaffirmé sa volonté de porter, pour un second mandat, la voix des citoyens de Brome-Missisquoi à l’Assemblée nationale du Québec. (Photo : Gracieuseté- Émilie Nadeau)

POLITIQUE. Isabelle Charest s’est jointe aux candidats de la Coalition avenir Québec de la région estrienne, hier à Sherbrooke, pour dresser un bilan de la campagne électorale qui prend fin dimanche.

La députée sortante de Brome-Missisquoi s’est dite très satisfaite de son travail des dernières semaines et de celui de son équipe tout en admettant que la campagne a été très prenante. Il faut préciser que Mme Charest, à titre de ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, a répondu à de multiples invitations et parcouru de nombreuses régions du Québec tout au long du mois de septembre.

«J’ai mené une campagne électorale de terrain axée sur l’écoute. Les nombreuses rencontres avec les municipalités, les organismes communautaires, les entreprises et les citoyens de Brome-Missisquoi m’ont permis de constater, une fois de plus, à quel point les gens du comté sont concertés et impliqués. C’est très intéressant pour quelqu’un comme moi qui valorise le travail d’équipe et la recherche de solutions», résume la principale intéressée.

La candidate de la CAQ, qui sollicite un second mandat, a également pris soin de rappeler les principaux engagements de sa formation politique en matière de lutte à l’inflation (baisse d’impôt, aide financière aux aînés à revenu modeste, plafonnement des tarifs gouvernementaux), de santé (investissements de 400 M$ pour former et recruter 660 médecins et 5000 autres professionnels), en matière d’éducation (investissements de 3,5 G$ pour moderniser les écoles et mettre à niveau des infrastructures sportives), de main-d’œuvre (formation de 30 000 personnes additionnelles dans la construction, les services de garde et les autres secteurs stratégiques) et d’environnement (création d’un Fonds bleu –assorti d’une enveloppe de 650 M$ financée par une hausse des redevances sur l’utilisation de l’eau – pour améliorer la qualité des lacs et des rivières).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires