Farnham bonifie son plan d’urbanisme et sa réglementation

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Farnham bonifie son plan d’urbanisme et sa réglementation
Le directeur du service d’urbanisme

La Ville de Farnham complète actuellement la mise à jour de son plan d’urbanisme et la refonte des règlements municipaux qui encadrent l’utilisation du sol, les matériaux de construction et le mode d’assemblage des bâtiments. Un exercice fastidieux qui a nécessité près de deux ans de travail.

«La dernière fois que l’on s’est attaqué à ce dossier, c’est en 2005. On avait alors fusionné les règlements de Farnham et de Rainville à la suite du regroupement des deux municipalités», signale le directeur du service d’urbanisme, Benoit Larivière.

Ce dernier ajoute que les municipalités sont tenues de mettre à jour leurs règlements à intervalles réguliers pour se conformer à l’évolution du schéma d’aménagement de leur MRC (versions révisées).

«Les règlements de contrôle intérimaire adoptés par le conseil des maires de la MRC permettent de gérer des situations particulières (implantation des éoliennes, îlots déstructurés, construction en montagne, etc.) et ont force de loi tant et aussi longtemps que les municipalités n’ont pas modifié leurs propres règlements. En révisant leur  réglementation, les municipalités doivent s’ajuster aux orientations de la MRC et intégrer les règlements de contrôle intérimaire adoptés par celle-ci. Il s’agit d’une obligation légale», explique M. Larivière.

Ligne directrices

Farnham met la main finale à un nouveau plan d’urbanisme qui définira les lignes directrices de l’organisation spatiale et physique de son territoire pour cinq à dix prochaines années.

«Le visage de Farnham a beaucoup changé au cours de la dernière décennie avec le boom de la construction résidentielle et l’arrivée de nouveaux commerces. Les enjeux de développement ne sont plus les mêmes et les nouvelles politiques d’urbanisme de la Ville doivent tenir compte des nouvelles réalités – la rétrocession de la rue Principale par exemple –dans le but de guider le conseil municipal dans ses prises de décision», explique M. Larivière.

Le nouveau plan d’urbanisme s’articulera autour de onze grandes orientations: revalorisation de la rue Principale, consolidation du noyau historique, mise en valeur des portes d’entrée de la Ville, requalification du secteur de la cour de triage, valorisation de la zone agricole permanente, consolidation du pôle communautaire du CLSC et de l’église Saint-Romuald, etc.).

«Le plan d’urbanisme n’est pas un document réglementaire, mais un instrument de planification. La Ville en avait déjà un, mais il était très basic», prend soin de préciser M. Larivière.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires